Knauf : quatre participants sur cinq se sont exprimés contre

Apporter sa pierre à une pétition en ligne est une chose, prendre sa plume pour se joindre au débat encadré par l’enquête publique en est une autre. Plus de 440 personnes ont joué le jeu, consignant leurs observations dans le registre après une entrevue avec le commissaire enquêteur ou en les livrant par voie numérique. Elles sont toutes recensées sur le site moselle.gouv.fr. C’est à présent au préfet d’en tirer les conclusions.

Un article de Dominique Nauroy

Continuer la lecture de « Knauf : quatre participants sur cinq se sont exprimés contre »

Débat autour d’un billet d’humeur

Gabrielle – Bon, René, écoute, voilà ce que je voudrais dire aux gens : « Qu’attendez-vous pour nous rejoindre ? Que faites-vous de vos soirées ? Le match de foot, le film à la télé, l’ordinateur, sont-ils devenus plus importants pour que vous ne sortiez plus le bout du nez après 20h ? Stop Knauf Illange se bat pour vous, pour vos enfants. C’est maintenant qu’il faut réagir, qu’il faut montrer votre mécontentement. Les militants qui veulent se faire entendre, ont eux-aussi des enfants à faire dîner, des copies à corriger, des lessives à faire tourner, la salle de sport à fréquenter. Et pourtant ils répondent présents pour faire la haie d’honneur aux différents élus des conseils municipaux… »

René – Hé ! Gabrielle, je comprends ton impatience. Nous voudrions tous soulever les foules et renverser les montagnes, mais… est-ce que nous y parviendrons en culpabilisant les gens ? Je crois que c’est à chacune et chacun de déterminer là où elle et il mettent leur temps. Il y a d’autres causes. Nous mêmes ne sommes ni des Zorro, ni des superwomen…

Richard – D’accord, René, mais nous sommes tout de même un peu des lanceurs d’alerte. Cela fait un petit moment maintenant que nous appelons, que nous encourageons, à nous rejoindre. Ce n’est pas une corvée.

Continuer la lecture de « Débat autour d’un billet d’humeur »

« Pour des emplois respectueux de la santé des ouvriers et des populations »

Le coup de Gueulard de René, un adhérent  (à lire sur son blog) :

Ce matin 29 septembre 2018 au marché de Thionville un stand de LOR LUX EMPLOI invite au 1er salon de Recrutement dédié à l’Emploi et à la Formation.

Un gars distribue des invitations à ce salon. Son argumentation intéressante : «  du travail il y a, plein d’emplois non pourvus… Les jeunes ne veulent pas travailler en usines à cause la fumée, parce que c’est sale etc. » dit d’un ton indigné.

Et alors ? Ils ont déjà vu leurs parents et grands-parents morts avant l’âge, travaillant pour des boîtes intérimaires près du coeur des réacteurs nucléaires, désamiantant ce qui était présenté avant comme sans danger, morts par accidents de travail, morts de maladies professionnelles : silicose (charbon), sidérose (fer)… à vous de rajouter.

Ces jeunes ne sont plus prêts à perdre leur santé et leur vie pour la gagner.   
Étonnant non ?… Pour les pollueurs de leurs propres ouvriers et des populations autour…

La Knauf fait partie de ces industries du passé, dépassée.

René

Notre intégration paysagère : il manquait 30m… mais Knauf a fait pire !

Nous avons voulu rester conservateurs lors de la réalisation de l’intégration paysagère d’hier. Mais nous avons ensuite pu établir la hauteur précise du château d’eau de Illange qui apparaît à l’horizon à droite. Il fait 32m de hauteur et est construit sur un terrain à 197m d’altitude. L’altitude du point haut de ce château d’eau est donc 229m (et nous avions placé le haut de la cheminée à cette altitude).

La cheminée « Aval » fait 60m et l’altitude de son terrain d’assise est de plus de 200m. 200+60 = 260 : il manquait donc 30m à notre intégration initiale.

Mais ce n’est pas fini !

Continuer la lecture de « Notre intégration paysagère : il manquait 30m… mais Knauf a fait pire ! »