L’association Stop Knauf Illange échange avec François Ruffin

Quelques-uns de nos militants ont rencontré hier soir le député François Ruffin et ont pu lui exposer les objectifs de notre collectif. C’est avec une oreille attentive qu’il les a écoutés présenter notre association.

Ils ont insisté sur le déni de démocratie flagrant pour imposer un projet inutile que constitue l’usine Knauf. Ils ont évoqué la pollution au charbon et aux produits chimiques par cette multinationale sous couvert de transition écologique. Ils ont dit aussi la détresse des citoyens face à ce monstre qui empoisonne nos vies. Ils ont mis à profit le peu de temps qui leur était imparti pour dénoncer les injustices que nous subissons depuis deux ans.

François Ruffin a pu constater la détermination des militants qui se sont organisés pour compenser les faiblesses de l’état.

Rassemblement du 14 juin

Nous avons pu échanger avec les habitants présents dans le centre de Thionville, place Grommerch, ce dimanche après midi et c’est en chansons que les membres des différents collectifs (certains venus de loin et nous les remercions vivement) ont attiré l’attention de nombreux passants.

« Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv’ typ’s
Qui bousillent la terre »

Loin de renoncer, les groupes soutenus et aidés par des chorales ont enchainé les chansons originales ou adaptées à la cause qu’ils défendent. Peu nombreux au départ, voilà que ces militants de différentes chorales et associations comme le précise la personne au micro, sont rejoints par des riverains qui applaudissent, visiblement contents d’apprendre que la lutte continue, qu’elle n’a jamais cessé et qu’elle n’est pas confinée. On sent bien la détermination de tous ces gens qui s’expriment pacifiquement mais dont les mots résonnent comme un cri de rage :

« À ton charbon on préfère nos poumons
Pauvres cons… ciences
À ton pognon on préfère nos poumons
Pauvres cons… ciences
À tes combin’s on préfère nos gamin’s
Knauf Machine
À ton turbin on préfère nos gamins,
Assassin ! »

Le marché du carbone

Vous voulez savoir comment l’Union européenne mesure, contrôle et réduit les émissions de carbone des industries, ce qui se passe lorsqu’une entreprise dépasse le quota alloué sans acheter son droit à polluer, quel est le montant de l’amende ? Depuis 2005, les grandes industries les plus polluantes arrivent à « faire de l’argent » sur leurs émissions de C02. Voilà deux vidéos qui devraient vous intéresser.

Le charbon n’est pas le bienvenu non plus en Virginie-Occidentale

Voici une vidéo récemment publiée par les opposants à la construction d’une usine de laine de roche du concurrent de Knauf en Virginie-Occidentale (Etats-Unis) qui se battent comme nous depuis plus d’un an.

Beaucoup de similitudes avec l’installation de Knauf à Illange, la proximité des écoles par exemple. Leur inquiétude est identique à la nôtre à ce sujet sauf que notre école est située 4 fois plus près de l’usine (350m contre 1600m).

Le cubilot pour les nuls

Aujourd’hui, le coke vu par le spécialiste industriel Mark Leverton.

« Nous utilisons une des meilleures technologies disponibles. Nous n’utilisons pas de charbon mais du coke. Le coke a l’avantage d’être moins poussiéreux d’une part et beaucoup plus efficient en termes de pouvoir chauffer. Des émissions qui sont quand même moindres et qui n’ont rien à voir avec le charbon traditionnel ».

Mark, vous recopierez 100 fois : « Le coke est une variété de charbon résultant de la distillation de la houille, utilisée dans le chauffage domestique et surtout dans l’industrie métallurgique. » 

Autrement dit, coke et charbon are the same sh*t, my dear !

Et pour les détails sur le cubilot, voir cette page sur fontesdart.org.

Laine de roche pour isoloir

À la différence d’Illange maintenue dans l’ignorance jusqu’au dernier moment, la population de Soissons a été prévenue longtemps à l’avance de l’installation de l’usine Rockwool. En témoigne cette vidéo :

Nous déplorons que Rockwool, premier producteur mondial dans son domaine,  ne se tourne pas vers les matériaux biosourcés, mais c’est à l’Etat de donner les bonnes impulsions (normes draconiennes en termes de pollution de l’air par exemple) pour faire démarrer cette filière renouvelable afin qu’elle devienne compétitive.

Continuer la lecture de « Laine de roche pour isoloir »

Intégration paysagère

Nous avions publié le 22 mars 2019 un billet « Acheter sur plans » qui montrait que l’intégration paysagère telle qu’exigée dans le dossier de permis de construire déposé par Knauf Insulation était, à notre sens, soit tendancieuse soit incomplète, par omission ou orientation contestable.

L’administration s’est contentée de ce qui lui a été fourni… Peut-être les textes précisant ce que cette intégration paysagère doit montrer sont-ils imprécis et incomplets, peut-être n’ont-ils pas été pris en compte, nous l’ignorons.

Maintenant que la construction de l’usine touche à sa fin, nous vous proposons de prendre un peu de hauteur pour constater la véritable « intégration paysagère » dans le Thionvillois de Knauf Insulation à Illange.

Chacun appréciera…

Le plus grave reste évidemment ce que Knauf Insulation va déverser sur ses chanceux voisins : il y en aura pour tout le monde, dans l’air, sur la route, sur les sols et dans les eaux, en plus de l’A31 sans oublier les poussières et odeurs du port d’Illange…

Vive les vents, vive les vents, vive les vents divers !