L’Agence nationale de sécurité sanitaire fait partie du lobby des pesticides

Collusion au sein des services de l’État. Une enquête qui fait écho au traitement de certains dossiers… Article à lire sur le site de reporterre.net.

« Alors que le débat sur les pesticides — et les distances à respecter entre épandage et habitations — fait rage, le journaliste Fabrice Nicolino publie une enquête qui démonte le système français d’autorisation des pesticides. Et sonne l’alarme sur les derniers nés de l’industrie, les pesticides SDHI. »

Formulez vos réclamations


Le bureau des plaintes est ouvert.

Voici un document que vous pouvez remplir et transmettre aux services de l’État pour formuler vos réclamations quant aux problèmes générés par l’usine Knauf. Pour les constatations, vous pouvez également contacter les représentants des forces de l’ordre de votre secteur.

Par exemple :

À transmettre à :

Préfecture de la Moselle
Bureau des Enquêtes Publiques et de l’Environnement
9, place de la Préfecture – BP71014
57034 METZ Cedex 1
pref-consultations-thionville@moselle.gouv.fr

(Merci de nous en adresser une copie à agissons@stopknauf.fr)

Bon à savoir :

Quelle est l’action de l’État en cas de plainte ?

Après examen de votre plainte, si l’établissement concerné est une installation classée, le service d’inspection en charge de l’établissement va vérifier sa conformité au regard de la réglementation applicable, qu’elle soit nationale ou préfectorale.

Si l’examen de votre plainte révèle que l’installation concernée n’est pas classée, votre plainte sera transmise au service compétent.

Dans tous les cas, un accusé de réception de votre plainte vous sera transmis sous 15 jours.

Usine Knauf : L’Air que nous respirons ne leur appartient pas…

Un article d’un de nos membres à lire sur Oiselles Oiseaux et Non-Leaders Solidaires reproduit ci-dessous avec quelques éditions.

Il nous faut en parler, analyser, diffuser les informations en dialoguant toujours : écouter et dire, prendre en considération les questions et les propositions faites par les personnes que nous rencontrons. Nous comptons aussi sur votre vigilance, vos interventions (auprès des journaux que vous lisez), votre solidarité…

Le secret entretenu autour de cette installation

À Versailles, début 2018, Knauf rencontre le Président de la République qui donne l’assurance que tout sera fait pour faciliter l’installation de l’usine : Procédure « Fast Track » (ultra-rapide, vous savez comme dans les aéroports, Fast Track donne accès à une file dédiée qui permet de passer rapidement le contrôle de sécurité et d’arriver plus vite au hall d’embarquement !), RUI (Référent Unique pour les Investissements) avec une PAT (Prime d’Aménagement du Territoire). Tout cela avant même d’en avoir informé les populations, avant même le lancement en août 2018, en période de vacances, de l’enquête d’utilité publique, avec le strict minimum de publicité et parfois aucune…   

Au nom de la réindustrialisation.

Comprenez : Nous allons vous redonner du travail si vous nous donnez de l’argent public, si vous acceptez que nous fassions des profits maximum, au détriment de votre santé, de celles de vos parents (les enfants sont les plus fragiles, les plus exposé.e.s) et des populations concernées par les rejets nocifs.

[…]

Le produit que fabrique cette usine : la laine de roche. 

Quand elle est manipulée, elle diffuse des particules très fines dans l’air ( voir sur Wikipédia : Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) dépend de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Il a fait évoluer en 2001 le classement des fibres constituant les laines minérales de verre, de roche et de laitier du groupe 2B « peut être cancérogène pour l’homme » au groupe 3 « ne peut être classé quant à sa cancérogénicité pour l’homme »16. Mais l’absence de preuve ne veut évidemment pas dire que le risque de cancer est exclu, le principe de précaution veut que l’on mette au moins un masque et des gants pour les manipuler17.)  

Découvrirons-nous dans quelques années, trop tard, comme pour l’amiante, que ce produit provoque des cancers ? 

Démocratie ? Grand débat ?

Continuer la lecture de « Usine Knauf : L’Air que nous respirons ne leur appartient pas… »

Laine de roche pour isoloir

À la différence d’Illange maintenue dans l’ignorance jusqu’au dernier moment, la population de Soissons a été prévenue longtemps à l’avance de l’installation de l’usine Rockwool. En témoigne cette vidéo :

Nous déplorons que Rockwool, premier producteur mondial dans son domaine,  ne se tourne pas vers les matériaux biosourcés, mais c’est à l’Etat de donner les bonnes impulsions (normes draconiennes en termes de pollution de l’air par exemple) pour faire démarrer cette filière renouvelable afin qu’elle devienne compétitive.

Continuer la lecture de « Laine de roche pour isoloir »

Commediante ! Tragediante !

Le 30 mai 2018, le Républicain lorrain nous annonce la venue de Knauf sur la mégazone d’Illange.

Le 19 juillet 2018 se crée l’association Stop Knauf Illange à Yutz.

Au fil de nos recherches, nous découvrons que le projet avait été annoncé à M. Schweitzer, de l’AICNI, dès 2016, association qui sert depuis de « caution écologique » à M. Weiten et à Knauf.

Puis nous apprenons que le permis de construire avait été déposé par Knauf dès le 31 mars 2017 et accordé le 27 juillet 2017. Il n’y eut point d’affichage légal sur le site, ou alors en catimini et à l’insu du public.

En juin 2018, MM. Weiten et Leverton annoncent conjointement et officiellement le lancement du projet et des procédures légales ICPE (Installation Classée Protection de l’Environnement) lors d’un raout du Conseil départemental.

Le 23 août 2018 débute l’enquête publique qui se prolonge jusqu’au 5 octobre, avec divers rebondissements et surprises dont une réunion publique houleuse à Illange le 11 septembre 2018 et le dessaisissement pour raisons de santé du commissaire-enquêteur, à sa demande, un jour avant la fin de l’enquête publique.

Les travaux avaient commencé avant la fin de cette enquête, assortis d’infractions à la loi sur les délais à respecter, pour les fondations par exemple. Malgré plus de 80% d’observations défavorables du public, le commissaire-enquêteur remet un rapport favorable, assorti de trois réserves toutefois.

Jouant les capitaines courageux, M. Leverton avait entre-temps assuré accepter de courir un « risque industriel » si le projet n’était finalement pas autorisé.

Continuer la lecture de « Commediante ! Tragediante ! »

« Dans le respect de l’environnement et en harmonie avec les citoyens »

(Fuse N°1 DE Knauf Illange)

Ça fume, ça FUSE, ça fiouze, ça flouze … Et ça filoute !

À quoi sert une prétendue « Menschlichkeit » qui ignore plus de 80% d’avis défavorables d’une enquête publique, qui rejette 80.000 tonnes/an de CO2 et des centaines de tonnes d’autres polluants, et qui consomme plus de 200 GWh/an d’énergie, sans compter toute l’énergie consommée à extraire et transporter les ressources fossiles nécessaires à la production de l’or en fibres, avec les pollutions assorties au transport routier ?

Harmonie ???

….Ach ! Money money… ?   Compris ! – Nous savons être polyglottes au besoin. –

Si l’harmonie se fait par l’arrosage de monnaie sur des crédules béats et des moins crédules ravis, le tout au nom du bien-être de l’humanité qui n’en demandait pas tant, nous ne pouvons nommer la chose, en langage prosaïque, que « clientélisme » ou « fabrique du consentement », et, pourquoi pas, « subornation de victime » ou « achat de silence ».

Knauf propose ça :

Et vous voyez émerger ça :

Sans compter ce qui ne peut figurer sur des photos : le bruit infernal, les odeurs nauséabondes, les poussières toxiques, gaz et microparticules insidieux. Tout un monde invisible et de ce fait d’autant plus dangereux pour la santé quand on rajoute aussi les nuisances lumineuses : enseignes commerciales surpuissantes, et éclairage extérieur des zones de travail.

Respect de l’environnement : nul.

Harmonie avec les citoyens: nul.

Bilan

Pinocchio dans la campagne

Si certains sont déjà entrés en période de campagne électorale, nous, Stop Knauf Illange, nous mettons en campagne de haute surveillance des émissions polluantes de Knauf. Nous n’oublierons pas en mars 2020 les élus qui nous ont mis dans cette situation qu’aucun adjectif ne pourrait qualifier désormais.

Notre but n’est pas d’apeurer la population, elle commence déjà à ressentir les effets de Knauf dans son quotidien, alors que l’usine n’en est qu’aux essais. Nous souhaitons simplement rappeler pourquoi le Luxembourg n’a pas voulu de cette usine. C’est expliqué ci-dessous : 

Chers habitants du Thionvillois, voilà ce qui nous attend concernant la qualité de l’air :

  • « Les émissions d’oxydes d’azote sont évaluées par Knauf à 80.000 kg par an. Ce chiffre correspond aux émissions d’environ 265.000 de voitures qui font 10.000 km.
  • S’y ajoutent d’autres substances polluantes, soit des gaz extrêmement irritants, comme les oxydes de soufre (SOx), avec un maximum annuel qui est évalué à 280.000 kg, et l’ammoniac, avec 180.000 kg par an. Ce qui représente une pollution journalière de quelque 750 kg d’oxydes de soufre et de 500 kg d’ammoniac. A ces gaz s’ajoutent des polluants solides sous forme de fibres de laine de roche, représentant une émission évaluée à 135.000 kg/an. »

Nous rappelons que sur notre site, vous trouvez également la délibération de Differdange contre l’installation de Knauf à Sanem. [fichier PDF]

Donc lorsque les élus vous présentent l’usine comme une chance pour la Moselle, ne les croyez pas. « Le mensonge n’est jamais innocent » dit Albert Camus dans Caligula.

Nous comptons sur vous pour relayer l’information.

Bouchons d’oreilles d’isolation phonique, va donc chez Knauffi !

L’enfant et l’usine, Florence GAUTIER, huile sur toile

Nous nous sommes intéressés jusqu’à présent à la pollution atmosphérique. Qu’en est-il de la pollution sonore ? Quel est l’impact du bruit sur notre santé ?

Le bruit est à l’origine de nombreuses pathologies : des troubles du sommeil, stress, fatigue, des maladies cardio-vasculaires, crises cardiaques, AVC, dysfonctionnement cognitif chez l’enfant, acouphènes… Combien d’autres réjouissances de ce type ?

Le bruit nuit à notre santé, deuxième pollution sonore après la pollution de l’air. Les nuisances sonores sont responsables de plus de 10 000 décès en Europe selon l’agence européenne de l’environnement.

Un niveau confortable pour nos oreilles se situe aux environs de 60 décibels. Qui va mesurer le bruit près du cubilot ? Messieurs Philippe Coune ou Mark Leverton vont vous dire que c’est une illusion, leur usine non seulement est propre mais elle est silencieuse. Philippe Coune avance l’argument : « l’usine délivrera moins de bruit que l’autoroute, située juste à côté ». De quoi se plaint-on alors ?  Demandons aux Illangeois d’enregistrer le doux bruit de la trémie le soir dans la nuit du Thionvillois. 

Pauvres Illangeois ! Vous vous demandez certainement à quel moment un bruit devient nuisance acoustique ? Si ce bruit porte atteinte à votre tranquillité en raison essentiellement de trois critères : l’intensité, la durée, la répétition. Les conditions sont réunies alors. Vous ne trouverez plus que votre voisin vous agace avec sa tondeuse, quand vous aurez supporté jour et nuit les belles cadences de Knauf. Mais lui, il paie, il a le droit !

L’école située à 300 m seulement, perturbée par  l’usine ? Pas de problème : les élèves et leurs enseignants bénéficieront sans doute d’un programme d’isolation financé par Knauf. C’est ce qu’on appelle créer le besoin.

Knauf va-t-il leur payer des bouchons d’oreille ?

Les scientifiques avertissent que les niveaux de dioxyde de carbone dans l’air intérieur peuvent être dangereux

Les chercheurs affirment que les niveaux de dioxyde de carbone à l’intérieur pourraient nuire à notre capacité cognitive et même constituer un danger plus grave pour la santé humaine.

[…] la hausse des niveaux de CO2 à l’extérieur se traduira par une augmentation des niveaux dans l’intérieur des habitats.

A lire sur vigieecolo.fr

Intégration paysagère

Nous avions publié le 22 mars 2019 un billet « Acheter sur plans » qui montrait que l’intégration paysagère telle qu’exigée dans le dossier de permis de construire déposé par Knauf Insulation était, à notre sens, soit tendancieuse soit incomplète, par omission ou orientation contestable.

L’administration s’est contentée de ce qui lui a été fourni… Peut-être les textes précisant ce que cette intégration paysagère doit montrer sont-ils imprécis et incomplets, peut-être n’ont-ils pas été pris en compte, nous l’ignorons.

Maintenant que la construction de l’usine touche à sa fin, nous vous proposons de prendre un peu de hauteur pour constater la véritable « intégration paysagère » dans le Thionvillois de Knauf Insulation à Illange.

Chacun appréciera…

Le plus grave reste évidemment ce que Knauf Insulation va déverser sur ses chanceux voisins : il y en aura pour tout le monde, dans l’air, sur la route, sur les sols et dans les eaux, en plus de l’A31 sans oublier les poussières et odeurs du port d’Illange…

Vive les vents, vive les vents, vive les vents divers !