Knauf embauche

Knauf souhaite puiser dans les viviers existants mais il ne trouve pas de travailleurs à sa pointure. On se demande bien pourquoi !

Il est obligé de faire appel à la MRS :

« Une méthode qui fait abstraction de tout prérequis tel que le diplôme ou l’expérience : les candidats sont jugés selon leurs aptitudes. Présentation de cette méthode plébiscitée par de nombreuses entreprises. » 

Autrement dit pour entrer chez Knauf, pas la peine de diplômes, juste de bons poumons, être contraint de travailler (pour éviter la rue…) et une bonne dose d’optimisme aux hormones. 

Indignation de Knauf, lui qui pensait agir pour le bien de l’humanité et offrir aux misérables Mosellans que nous sommes, un poste de choix ! Mais voilà qu’ils font les difficiles !

Peuple ingrat !

Волим Сурдулицу – J’adore Surdulica

Lundi 04 novembre 2019

Lettre ouverte à Tihomir Civkaroski (Directeur de Knauf Insulation Balkans, Chypre et Malte)

Monsieur,

Si vous lisez cette lettre ouverte et si vous y répondez en portant votre attention sur le problème évoqué, vous m’en verrez heureux.

Je m’exprime en mon nom personnel, en tant qu’habitant de Surdulica et père de deux enfants.  Je suis conscient des enjeux et des inquiétudes qui animent mes concitoyens, lesquels subissent la pollution générée par l’entreprise que vous dirigez.

La situation actuelle n’est pas des plus heureuses, car malgré les problèmes de pollution (vous ne contesterez pas la réalité du sujet), votre attitude personnelle me laisse peu d’espoir que la situation s’améliore. Vous avez largement nié dans vos diverses interventions l’état préoccupant de la santé des gens et de la situation environnementale, ce qui montre que vous n’avez pas l’intention de résoudre ces problèmes. […]. Nous devons respirer chaque jour une concentration accrue de toxines qui sont dans l’air. Pendant un certain temps, un homme peut être tolérant et patient, mais quand autour de lui commencent à mourir des gens, de diverses formes de maladies malignes, quand les jeunes femmes enceintes commencent à perdre l’enfant qu’elles portent, enfant qui, de toute façon, aurait vécu en mauvaise santé à cause de l’environnement, ce même homme ne peut qu’être inquiet et exiger que cela cesse.

Je ne voudrais pas être trop long, afin de conserver votre attention ; je crois que vous savez tout sur le sujet et je voudrais donc aller à l’essentiel.

Continuer la lecture de « Волим Сурдулицу – J’adore Surdulica »

Comment Knauf réunit les habitants d’Illange et de Surdulica

Traduction de cet article du blog serbe « J’adore Surdulica », une ville où Knauf exploite une usine « zéro déchet »… ou pas.

Illange est une petite commune dans le nord-est de la France, près de la frontière avec le Luxembourg et l’Allemagne. La région a été pendant la Seconde Guerre mondiale en conflit avec l’Allemagne. Surdulica se trouve dans le sud-est de la Serbie et a beaucoup souffert pendant les deux Guerres mondiales.

L’histoire a fait que la France et la Serbie ont été alliées contre l’agresseur allemand pendant les deux guerres.

Ces deux endroits, Illange et Surdulica, sont ensemble touchés par une entreprise allemande qui a un impact négatif sur la santé humaine et sur l’environnement. À Illange et ses environs, une partie de la population se rebelle contre l’implantation de cette entreprise et organise à plusieurs reprises des manifestations en interpellant les institutions et autorités compétentes, responsables de la situation.

Knauf Insulation annonce à Illange une production de 110.000 tonnes de laine de roche par an soit 300 tonnes par jour, tandis qu’en Serbie la production est de 150 tonnes par jour (annonce officielle du directeur de l’usine le 12-03-2019).

Continuer la lecture de « Comment Knauf réunit les habitants d’Illange et de Surdulica »

L’être et le paraître

Aujourd’hui, dans notre société du paraître, l’image de marque est capitale. Knauf Insulation en sait quelque chose depuis qu’il est venu se frotter à une bande d’irréductibles riverains.

Nuiraient-ils à sa réputation ? Il est vrai que lorsqu’on est obligé de faire appel aux forces de l’ordre pour calmer la population, lorsqu’on déploie les grands moyens, un drone de surveillance et d’observation survolant l’espace, nous nous posons des questions.

Mais ce bienfaiteur de l’humanité croyait que nous allions lui ouvrir les bras, nous prosterner devant lui parce que dans sa grande générosité, il nous offrait sur un plateau 123 emplois ! 

Il aura beau mettre un toit végétalisé sur son usine, l’entourer de jardins, l’agrémenter d’arbres (pour masquer la triste réalité), son image est bel et bien ternie.

M. Knauf, ce n’est pas en multipliant les réunions que vous réussirez à nous amadouer. Vous êtes un gros pollueur. Cessez de vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas. Votre but est le profit. Vous n’aimez pas qu’on vous traite de pollueur et pourtant…

Continuer la lecture de « L’être et le paraître »

Le cubilot pour les nuls

Aujourd’hui, le coke vu par le spécialiste industriel Mark Leverton.

« Nous utilisons une des meilleures technologies disponibles. Nous n’utilisons pas de charbon mais du coke. Le coke a l’avantage d’être moins poussiéreux d’une part et beaucoup plus efficient en termes de pouvoir chauffer. Des émissions qui sont quand même moindres et qui n’ont rien à voir avec le charbon traditionnel ».

Mark, vous recopierez 100 fois : « Le coke est une variété de charbon résultant de la distillation de la houille, utilisée dans le chauffage domestique et surtout dans l’industrie métallurgique. » 

Autrement dit, coke et charbon are the same sh*t, my dear !

Et pour les détails sur le cubilot, voir cette page sur fontesdart.org.

« Une catastrophe programmée pour 130 emplois, et non pour l’intérêt général à Surdulica ! »

Traduction à partir de l’article paru sur ce site.

Surdulica, le 14 mars 2019

Les dernières informations qui inquiètent une partie de la population de Surdulica, nous prouvent que la société Knauf Insulation prévoit d’augmenter sa capacité de production de 20%. L’annonce indique qu’en parallèle de l’augmentation de la production, la technologie utilisée « satisferait les normes environnementales de l’UE qui devraient être appliquées à partir de 2021 ».

Ainsi, la firme allemande est déterminée à porter le coup final à Surdulica.

Non seulement l’environnement mais aussi  les personnes qui sont restées dans leur ville, vont en subir les conséquences.

Voilà plus de dix ans maintenant que la situation est devenue anormale et que la situation écologique à Surdulica a été violée ; les établissements de santé fourmillent de gens qui souffrent de problèmes de santé en relation directe avec la pollution quotidienne et continue. Bien que la grande majorité de la population soit au courant des produits nocifs provenant des quatre cheminées critiques (c’est ce que dit la pétition signée il y a deux ans), seul un petit nombre de citoyens s’élève contre les polluants ; le nombre de ceux qui entreprennent d’agir pour le bénéfice de tous les habitants est presque infime.

Pour ceux qui pensent encore et tentent de nous convaincre que la situation n’est pas alarmante, voici quelques indicateurs : jusqu’à présent, la quantité de déchets dangereux rejetée était d’environ 1000 kg par jour (chiffres notés dans le projet de l’entreprise), et maintenant elle va augmenter de 200 kg (20%). En attendant, le monticule de déchets est en croissance constante et des rumeurs circulent : ces déchets pourraient être transférés ailleurs sur le territoire de la commune.

Pour les personnes suspicieuses et les protecteurs de l’entreprise, voici une carte de Surdulica, où les différentes zones de pollution nocives pour l’écosystème sont représentées sur la commune. Pour délimiter ces zones, on a utilisé différentes couleurs.

Continuer la lecture de « « Une catastrophe programmée pour 130 emplois, et non pour l’intérêt général à Surdulica ! » »

Visites de l’usine Knauf – l’avis d’une adhérente

Visiter une usine, comme on irait voir un musée, une église, un monument, faire du tourisme ? Mais quand on sait que cette usine pollue, que va-t-on y chercher en fait ? Le directeur et le sous-directeur seront sans doute là pour vous rassurer, vous dire que ce n’est pas dangereux, mais ne les croyez pas. Ne vous contentez pas d’un casque, pensez au masque à gaz, ce sera plus efficace.

Un bon moyen qu’a trouvé Knauf pour faire parler de lui. Dans sa grande générosité, il ne vous fera même pas payer l’entrée, quoique…

Peut-être a-t-il prévu de vous faire passer à côté de la boutique-souvenirs dans laquelle il vous vendra… des morceaux de coke, une petite cheminée rouge et blanche en porte-clefs, ou (ça vient juste de sortir) la maquette de l’usine de pointe dans une boule, vous secouez, oh ! Merveille ! La neige est remplacée par des particules toutes fines… 

Allez, allez, braves citoyens respirer les bonnes odeurs. Vous me raconterez.

Promouvoir le tourisme du savoir-faire, pardon du savoir-polluer, Knauf, la vitrine de l’excellence en matière d’environnement…

Poussez la porte de l’usine, arpentez les coulisses, ou du moins ce qu’on voudra bien vous montrer, vous allez en ressortir ragaillardis !

Car Knauf est un grand magicien, il a le pouvoir de faire croire que sa laine de roche est un produit innovant (pas dépassé donc), qu’elle bénéficie de tous les certificats, tests, que c’est un produit sain et durable, que la découpe est facile, que la pose se fait sans poussière ni démangeaison.

Sachez aussi qu’il va vous falloir montrer pattes blanches…

« Poussières, odeurs, …. inférieures aux normes européennes »

M. Pascal Péran, conseiller du président du CD57 Patrick Weiten utilise ces 6 simples mots et quelques points de suspension dans son mémo du 30-3-2017 sur Knauf adressé à son « patron », à propos des rejets polluants et dangereux de Knauf. Il est vrai que nous sommes en mars 2017, il y a donc deux ans et demie maintenant. Cependant il mentionne bien que l’usine en devenir est une ICPE (Installation Classée Protection de l’Environnement). Mais en tant que général, il doit être plus familier d’autres sigles : AK47, AA52 ou LRAC ?

Toujours est-il qu’à cette date, le projet Knauf est plus qu’un projet informel. Le permis de construire sera déposé le lendemain en mairie d’Illange et il est prévu par Knauf que son usine démarre fin 2018. Il n’en a pas été ainsi, Knauf a pris un an de retard et s’est forgée depuis une certaine notoriété, pas vraiment celle qu’il aurait voulue probablement.

On comprend qu’en août 2018, il ait été signifié au Commissaire-enquêteur que « le dossier est urgent ». Pensez donc, de l’argent qui dort, bêtement…. 

De son côté Patrick Weiten utilise son entregent dans la « bataille féroce » qu’il livre aux Luxembourgeois pour rougir et allonger le tapis réservé à Knauf à l’aide de l’impôt des contribuables du pays. Et il proteste contre le retrait de 300.000 € d’aide qu’il avait, avec d’autres, promis à Knauf. Nous frôlons la non-assistance à usine en danger.

Rappelons-nous enfin que nous n’aurons droit à la levée du secret-défense-d’en-parler-sinon-…. que le 29 mai 2018.

Lisez attentivement ces deux documents, c’est très instructif.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire fait partie du lobby des pesticides

Collusion au sein des services de l’État. Une enquête qui fait écho au traitement de certains dossiers… Article à lire sur le site de reporterre.net.

« Alors que le débat sur les pesticides — et les distances à respecter entre épandage et habitations — fait rage, le journaliste Fabrice Nicolino publie une enquête qui démonte le système français d’autorisation des pesticides. Et sonne l’alarme sur les derniers nés de l’industrie, les pesticides SDHI. »

Formulez vos réclamations


Le bureau des plaintes est ouvert.

Voici un document que vous pouvez remplir et transmettre aux services de l’État pour formuler vos réclamations quant aux problèmes générés par l’usine Knauf. Pour les constatations, vous pouvez également contacter les représentants des forces de l’ordre de votre secteur.

Par exemple :

À transmettre à :

Préfecture de la Moselle
Bureau des Enquêtes Publiques et de l’Environnement
9, place de la Préfecture – BP71014
57034 METZ Cedex 1
pref-consultations-thionville@moselle.gouv.fr

(Merci de nous en adresser une copie à agissons@stopknauf.fr)

Bon à savoir :

Quelle est l’action de l’État en cas de plainte ?

Après examen de votre plainte, si l’établissement concerné est une installation classée, le service d’inspection en charge de l’établissement va vérifier sa conformité au regard de la réglementation applicable, qu’elle soit nationale ou préfectorale.

Si l’examen de votre plainte révèle que l’installation concernée n’est pas classée, votre plainte sera transmise au service compétent.

Dans tous les cas, un accusé de réception de votre plainte vous sera transmis sous 15 jours.