Le droit de grève : un droit à valeur constitutionnelle

Alors que le vernis tout neuf de l’usine « exemplaire » continue de se craqueler un peu plus chaque jour, il nous apparaît pertinent de rappeler les conditions qui permettent l’exercice du droit de grève par les salariés d’une entreprise comme Knauf Illange.

Plus d’information dans ce document édité par un syndicat.

Et pour résumer :

Tout salarié peut faire grève, mais en respectant certaines conditions. Dans une entreprise, en l’absence d’un mot d’ordre national ou professionnel, il faut donc qu’au moins 2 salariés se mettent en grève en même temps.

Le droit de grève est une liberté individuelle, garantie par la loi. En dehors des policiers et des militaires, tout salarié, syndiqué ou non, a le droit de faire grève. Aucun employeur ne peut empêcher un-e salarié-e de faire grève, aucun employeur ne peut sanctionner un salarié pour avoir utilisé le droit de défendre ses intérêts !

Si la grève suppose l’existence de revendications professionnelles, aucune condition n’est fixée quant à la manière dont elles ont à être communiquées à l’employeur :

– Ainsi, à l’exception des secteurs soumis à préavis, l’absence de toute formalité préalable obligatoire conduit donc à la validité des grèves surprises.
– Une grève ne saurait perdre son caractère licite du fait qu’elle n’a pas été précédée d’un avertissement ou d’une tentative de conciliation.

Aucun document écrit ne peut être exigé de la part de votre employeur.

À faire valoir à ceux qui jugeraient certains débrayages illicites.

« J’adore Surdulica », un blog ordinaire devenu farouche opposant à Knauf

Волим Сурдулицу

Le 1er mars 2020. Article traduit de Волим Сурдулицу

Si je dis que chaque mot des textes de ce blog a été extrêmement pesé et vérifié, je doute que beaucoup de gens me croiront. Pourtant, je dirais que chaque habitant de Surdulica, même toi cher lecteur, a influencé directement ou indirectement les textes de ce blog dans la forme où ils existent aujourd’hui. Car, en tant que créateur et auteur de ce blog, j’ai beaucoup écouté les gens et parlé avec eux. J’ai découvert leurs problèmes-clés et ne les ai pas cachés. J’ai révélé sans crainte tout problème que je pensais digne d’attention.

Je dirais qu’il est enfin temps de commencer à démêler certains aspects de la réalité de la vie à Surdulica, tapis dans la « boîte de Pandore ».

Pourquoi Knauf est-il devenu le sujet principal de ce blog, mentionné ici plusieurs fois par mois? Parce que notre petite ville est pleine de personnes jeunes et que les hôpitaux peinent à compter les patients atteints de tumeurs malignes.

Continuer la lecture de « « J’adore Surdulica », un blog ordinaire devenu farouche opposant à Knauf »

Tončev accuse Knauf de manipuler les mesures de pollution de l'air

https://s14-eu5.startpage.com/cgi-bin/serveimage?url=https%3A%2F%2Fstatic.mediapart.fr%2Fetmagine%2Fdefault%2Ffiles%2F2017%2F01%2F22%2Frespiration-alternee.jpg&sp=dc77091af948b8048547e8a64a7df9bf&anticache=365845

L’article présenté aujourd’hui est daté du 17 octobre 2017.

Il reprend les griefs contre Knauf du Président de la Municipalité de Surdulica et député au Parlement de Belgrade M. Novica Tončev. 

A Surdulica en 2020, Knauf continue de détruire la santé et l’environnement des habitants et poursuit ses intimidations et ses menaces à l’encontre de ceux qui parlent et de ceux qui voudraient le faire, fort du soutien de l’Ambassade d’Allemagne à Belgrade.

Le gouvernement serbe fait face à une pollution massive de tout le pays, en particulier à Bor et à Pancevo, ainsi qu’à Belgrade même et il hésite encore à prendre les mesures draconiennes qui s’imposent, que ce soit contre les industriels nationaux et encore moins (si c’est possible) contre les entreprises étrangères. La population se montre de plus en plus mécontente dans tout le pays où les ravages des usines fonctionnant au charbon ainsi que des complexes pétrochimiques atteignent ces derniers temps des niveaux jamais enregistrés jusqu’alors.

Novica Tončev s’est lassé d’attendre la prise en compte par le gouvernement de Belgrade de la situation sanitaire et environnementale dégradée par Knauf à Surdulica. La pétition qui a recueilli en 2017 la signature de 6.000 des 10.000 habitants de la ville a été ignorée par le gouvernement et les résultats de la campagne d’analyses réalisée en 2017 des experts scientifiques nationaux agréés ont été mis au placard (dossier consultable ici).

Novica Tončev a été très clair lorsqu’il a rencontré Guy Vignard le 30 novembre 2019 et nous résumons ainsi ses paroles : maintenant, Knauf, ça suffit ! Ou ils modifient profondément leur procédé et ils le rendent acceptable ou ils partent !

Continuer la lecture de « Tončev accuse Knauf de manipuler les mesures de pollution de l'air »

Menschlichkeit*, harmonie et transparence

https://ak6.picdn.net/shutterstock/videos/22202806/thumb/1.jpg

« Explication de texte » des propos de Mark Leverton (Knauf Insulation Europe de l’Ouest) dans La Semaine du 30 janvier 2020.

Knauf et Alain Rysman, directeur de l’usine d’Illange se sont séparés, en toute Menschlichkeit, de façon « un peu mutuelle » : l’euphémisme de l’accord ainsi formulé prête à sourire, ce que nous faisons sans retenue aucune !

« Nos produits ont commencé à être commercialisés. Ils partent principalement vers les marchés allemands et français. (….). Nous sommes en pleine montée en puissance. Mais ce qui nous a bloqués, ce sont les nombreuses certifications à obtenir, particulièrement en France, pour permettre à nos produits d’être commercialisés. Un test de réaction peut, par exemple, durer trois mois. Certaines de ces certifications nous manquent encore pour des gammes de laine de roche. »

M. Leverton aurait pu ajouter que la DREAL est toujours occupée à l’instruction du plan de protection des sols que Knauf a remis en retard et a dû par la suite compléter car il n’était pas conforme aux prescriptions du règlement européen MRR 601/212 du 21 juin 2012 (courrier du 4-11-2020 de la Préfecture à Stop Knauf Illange). La Préfecture nous a indiqué il y a quelques jours que ce plan est toujours en phase d’instruction et qu’il n’est donc pas validé par la DREAL. Il nous semble donc surprenant que Knauf puisse déjà commercialiser sa production, ou alors hors UE (éventuellement).

Continuer la lecture de « Menschlichkeit*, harmonie et transparence »

Le marché du carbone

Vous voulez savoir comment l’Union européenne mesure, contrôle et réduit les émissions de carbone des industries, ce qui se passe lorsqu’une entreprise dépasse le quota alloué sans acheter son droit à polluer, quel est le montant de l’amende ? Depuis 2005, les grandes industries les plus polluantes arrivent à « faire de l’argent » sur leurs émissions de C02. Voilà deux vidéos qui devraient vous intéresser.

Surdulica : Pollution, qui nous empoisonne ?

J’aime Surdulica – 19 janvier 2020

Selon le vieil adage,  les gens qui savent peu parlent beaucoup, et les gens qui savent beaucoup parlent peu. 

Ces derniers temps, tous les projecteurs sont braqués sur la pollution. L’inquiétude touche tout le monde et les médias s’en donnent à cœur joie. Des kyrielles de photos avec cheminées et fumées ! Mais dans le viseur des médias les pollueurs sont ces damnés automobilistes qui conduisent, le champignon au plancher jusqu’à 200 µg/mde  PM10 au compteur ! Comment se fait-il qu’on n’évoque pas le sujet de la pollution à Valjevo, Uôice, Kosjeric, Bor et Pancevo, là où sont les usines à poisons?

Continuer la lecture de « Surdulica : Pollution, qui nous empoisonne ? »

Les laines minérales artificielles – Ce qu'il faut savoir

Les fibres minérales comme la laine de verre et laine de roche piquent et grattent, mais leurs inconvénients sont surtout liés aux fibres minérales artificielles très fines. Les fibres minérales artificielles regroupent les laines de verre, les laines de laitier et laines de roche, les filaments continus de verre, les fibres spéciales ou microfibres et les fibres céramiques réfractaires.

  1. Le classement sur la cancérogénéité des fibres céramiques
  2. Les fibres céramiques réfractaires classées en catégorie 2
  3. Le CIRC considère que la cancérogénéité n’est pas évaluable
  4. Les risques liés à l’adjonction de produits chimiques
  5. Exposition de la population aux fibres minérales
  6. Actions de prévention et de maîtrise des risques
  7. Incertitudes scientifiques sur les laines minérales
  8. Site CIRC (Centre international de recherche sur le cancer)
  9. Questions sur les fibres céramiques réfractaires
  10. Ajout de substances radioactives dans les matériaux de construction
  11. Quels sont les isolants sains et recommandables ?

La suite de l’article sur [picbleu.fr]

Quels enjeux sanitaires concernant la laine de roche ?

La laine de roche est de plus en plus plébiscitée par les professionnels et le grand public dans les travaux d’isolation. Toutefois, les enjeux sanitaires sont méconnus des consommateurs… et sous omerta dans le monde professionnel.

Produit naturel, sain et écologique pour les uns, la laine de roche est, pour les autres, le nouvel amiante, dont on découvrira les effroyables effets dans les années à venir. Toutefois, le flou ne concerne pas tant les risques sanitaires, minimes comparativement à ceux engendrés par l’amiante, que la minimisation du principe de précaution dans la stratégie de communication des fabricants.

Lire l’article sur Agoravox [Fichier PDF]

Transparence et intégrité : les nouvelles dérives du lobbying. L’exemple des laines minérales

Nous relayons ci-dessous un article paru en 2014 à lire en intégralité sur le site AgoraVox. [version PDF]

Créée en juin 2000, l’EUCEB ( l’EUropean CERtification Board for Mineral Wool Products ) est une association dont le rôle est de s’assurer que les produits en laine minérale (laine de verre, de roche ou de laitier) sont bien conformes à la note Q de la réglementation (EC) n°1272/2008. Ce texte définit les propriétés de non-cancérogénicité des laines minérales. L’EUCEB est donc tout spécialement chargée de contrôler si les laines minérales vendues sur le marché européen ne sont pas cancérogènes.

Or, si l’EUCEB, fidèle à ce principe de transparence, publie un certain nombre d’informations sur son site Internet, comme la liste de ses dirigeants ou des laboratoires d’analyse avec lesquels elle collabore, son discours n’en est pas moins paradoxal. En effet, se qualifiant elle-même d’organisme « indépendant » de certification, elle confesse dans le même temps être une « initiative » émanant de l’industrie des laines minérales. De fait, l’organisation est dirigée par des représentants des principaux industriels du secteur : Isover (filiale de Saint-Gobain), Paroc Oy Ab, Knauf Insulation et Rockwool International.

"Voici des preuves que Knauf pollue Surdulica […]"

Traduction de ce message du blog Волим Сурдулицу.

Jeudi 19 décembre 2019

Ce ne sont pas les cheminées, les maisons, les camions et les voitures qui polluent le plus Surdulica, mais bien Knauf. Et nous le prouvons.

Ce billet comporte trois points :

  • La pollution record de certaines villes serbes, en particulier Niš.
  • Une comparaison entre la pollution à Nis et à Surdulica.
  • Les faits qui prouvent que c’est bien Knauf le plus grand responsable de la forte concentration de pollution de l’air à Surdulica.

Il est très important que les fonctionnaires municipaux lisent ce billet et qu’ils prennent toutes les mesures possibles pour arrêter la pollution de l’environnement des habitants de Surdulica.

A Niš, comme nous le disions, il a été enregistré des valeurs record de microparticules PM2,5 et PM10. Le maire-adjoint de Nis, Goran Milosavljevic, a annoncé que la ville mettra bientôt en œuvre un plan de protection de la qualité de l’air, visant à ramener par des mesures contraignantes la pollution due aux divers aérosols à des niveaux acceptables à long terme. Cela implique que la circulation dans les zones résidentielles, vertes et industrielles clairement définies sera réglementée et que la Rose des vents sera prise en compte lors de la conception des routes. Pour ce faire un groupe de surveillance de la pollution atmosphérique est déjà en place, avec des experts reconnus dans ce domaine.

Niš a donc commencé à s’attaquer au problème. Comparons maintenant Niš et Surdulica. Tout d’abord, Niš a une population beaucoup plus importante et donc beaucoup plus de logements, ce qui devrait signifier une pollution beaucoup plus élevée du fait de l’utilisation de combustibles fossiles pour le chauffage. Le parc automobile motorisé circulant à Niš représente également plusieurs fois celui circulant à Surdulica et si nous ajoutons les véhicules en transit, une énorme différence de niveaux de la pollution de l’air devrait être constatée. Enfin Niš compte beaucoup plus d’écoles, d’hôpitaux et autres institutions et beaucoup plus d’usines qui sont par nature de gros pollueurs. Malgré tout cela les résultats officiels de la pollution à Niš sont sensiblement inférieurs aux résultats non officiels mais constatés de la pollution de Surdulica.

Par exemple, le 18 décembre 2019, lorsque la concentration moyenne de microparticules PM10 à Niš était de 151 microgrammes par mètre cube (données officielles de l’Agence de protection de l’environnement), à Surdulica elle était de 183 microgrammes par mètre cube! C’est ce que montrent les graphiques suivants :

Photos 1      Valeurs PM10 et PM2,5 à Surdulica le 18/12/2019

Sur cette base, nous pouvons conclure qu’il y a « quelque chose » à Surdulica qui accentue la pollution de l’air par rapport à ce qui peut être constaté dans des villes beaucoup plus grandes comme Niš et Belgrade.

Continuer la lecture de « "Voici des preuves que Knauf pollue Surdulica […]" »