Administration à deux vitesses

Nous avons tous été surpris et même énervés de constater à quel point l’administration a su être rapide dans l’instruction de la demande Knauf de s’installer à Illange. Après le secret voulu par le président du Conseil départemental de 2016 au 29 mai 2018, tout a été très vite : permis de construire déjà accordé en catimini en juillet 2017, démarrage de l’enquête publique un 23 août car « le dossier est urgent », absence de prise en compte par le Préfet des 80% d’avis défavorables recensés par cette enquête, CODERST « spécial fin d’année » le 8 décembre 2018 avec trois dossiers sans importance : Arcelor Mittal, Amazon et Knauf Insulation (excusez du peu…) et autorisation d’exploitation accordée le 21-12-2019. « Fast track » (voie rapide) comme le reconnaît candidement le gouvernement dans un rapport officiel sur son activité « Entreprises 2018 », après l’accord donné par Macron à Knauf, à Versailles début 2018.

À l’inverse, lorsque notre association demande des documents accessibles au public, elle suit la « Slow track » (piste lente) ou parcours du combattant. Nous avons dû à plusieurs reprises saisir la Commission Aux Documents Administratifs (CADA) et certains dossiers ne nous sont toujours pas communiqués ; la CADA croule sous des demandes similaires aux nôtres et elle met souvent six mois ou plus à intervenir auprès des administrations fautives.

Continuer la lecture de « Administration à deux vitesses »

Formulez vos réclamations


Le bureau des plaintes est ouvert.

Voici un document que vous pouvez remplir et transmettre aux services de l’État pour formuler vos réclamations quant aux problèmes générés par l’usine Knauf. Pour les constatations, vous pouvez également contacter les représentants des forces de l’ordre de votre secteur.

Par exemple :

À transmettre à :

Préfecture de la Moselle
Bureau des Enquêtes Publiques et de l’Environnement
9, place de la Préfecture – BP71014
57034 METZ Cedex 1
pref-consultations-thionville@moselle.gouv.fr

(Merci de nous en adresser une copie à agissons@stopknauf.fr)

Bon à savoir :

Quelle est l’action de l’État en cas de plainte ?

Après examen de votre plainte, si l’établissement concerné est une installation classée, le service d’inspection en charge de l’établissement va vérifier sa conformité au regard de la réglementation applicable, qu’elle soit nationale ou préfectorale.

Si l’examen de votre plainte révèle que l’installation concernée n’est pas classée, votre plainte sera transmise au service compétent.

Dans tous les cas, un accusé de réception de votre plainte vous sera transmis sous 15 jours.

Le Sous-préfet aux Sables

(cf. entretien avec Thierry Bonnet paru dans le RL le 27 août 2019)

Nos lecteurs avertis auront reconnu dans le titre l’allusion à l’œuvre de Daudet,  « Le Sous-préfet aux champs… »

Les Sous-préfets de nos jours ne sont plus de cette eau poétique. Ils sont plutôt terre-à-terre, et langue de bois. Certes, après un début d’entretien dans lequel Thierry Bonnet parle de la pluie et du beau temps, sur le sujet qui est notre lutte quotidienne, l’implantation au forceps de Knauf Insulation à Illange (4ème paragraphe de l’article cité) – Thierry Bonnet exprime une poésie minimaliste. Il résume, pour faire plaisir sans doute au journaliste qui lui pose la question, le tout en deux petites phrases.

Deux phrases donc et deux altérations sensibles de la réalité !

« Je retiendrai la capacité qu’on a eue à mettre tout le monde autour de la table. Je peux comprendre les doutes mais à partir du moment où toutes les règles sont respectées- et elles sont particulièrement strictes en France – c’est le droit d’entreprendre qui prévaut. »

« Tout le monde autour de la table »? À l’unique réunion publique d’Illange du 11-9-2018, trônait un aréopage d’élus et les représentants de Knauf derrière la table ;  les premiers rangs étant réservés aux notables dont Thierry Bonnet, aux patrons, ainsi qu’aux élus pro-Knauf, et loin derrière, le petit peuple assis ou debout dans la salle, comme il le pouvait. L’esprit d’une réunion publique aurait voulu que seuls le commissaire-enquêteur et Knauf aient été sur scène et que le placement eût été libre. Mal « leur » en a pris, cette réunion a largement tourné au désavantage des promoteurs du projet.

Continuer la lecture de « Le Sous-préfet aux Sables »

Parents et grands-parents, ne cédez pas à la tentation !

Pour la première fois cette année, la rentrée de vos enfants à l’école communale se fait à l’ombre plus ou moins proche de Knauf Insulation, de ses cheminées, de ses odeurs et de ses nuisances sonores. En plus de l’A31, vos petits bénéficieront de K2019 et de ses douces émanations : dioxyde de soufre, ammoniac, phénol, formaldéhyde, microparticules (plus c’est petit, plus c’est dangereux), etc…

Mais Knauf, le Dom Juan qui a déjà séduit vos élus, à commencer par le premier d’entre eux là-bas à Paris, va s’attacher maintenant à vous séduire vous aussi, à coup de cadeaux, de dons, d’événements festifs, financés par les ventes de ses misérables produits et donc… par vous et ses clients.

Continuer la lecture de « Parents et grands-parents, ne cédez pas à la tentation ! »

Commediante ! Tragediante !

Le 30 mai 2018, le Républicain lorrain nous annonce la venue de Knauf sur la mégazone d’Illange.

Le 19 juillet 2018 se crée l’association Stop Knauf Illange à Yutz.

Au fil de nos recherches, nous découvrons que le projet avait été annoncé à M. Schweitzer, de l’AICNI, dès 2016, association qui sert depuis de « caution écologique » à M. Weiten et à Knauf.

Puis nous apprenons que le permis de construire avait été déposé par Knauf dès le 31 mars 2017 et accordé le 27 juillet 2017. Il n’y eut point d’affichage légal sur le site, ou alors en catimini et à l’insu du public.

En juin 2018, MM. Weiten et Leverton annoncent conjointement et officiellement le lancement du projet et des procédures légales ICPE (Installation Classée Protection de l’Environnement) lors d’un raout du Conseil départemental.

Le 23 août 2018 débute l’enquête publique qui se prolonge jusqu’au 5 octobre, avec divers rebondissements et surprises dont une réunion publique houleuse à Illange le 11 septembre 2018 et le dessaisissement pour raisons de santé du commissaire-enquêteur, à sa demande, un jour avant la fin de l’enquête publique.

Les travaux avaient commencé avant la fin de cette enquête, assortis d’infractions à la loi sur les délais à respecter, pour les fondations par exemple. Malgré plus de 80% d’observations défavorables du public, le commissaire-enquêteur remet un rapport favorable, assorti de trois réserves toutefois.

Jouant les capitaines courageux, M. Leverton avait entre-temps assuré accepter de courir un « risque industriel » si le projet n’était finalement pas autorisé.

Continuer la lecture de « Commediante ! Tragediante ! »

« Dans le respect de l’environnement et en harmonie avec les citoyens »

(Fuse N°1 DE Knauf Illange)

Ça fume, ça FUSE, ça fiouze, ça flouze … Et ça filoute !

À quoi sert une prétendue « Menschlichkeit » qui ignore plus de 80% d’avis défavorables d’une enquête publique, qui rejette 80.000 tonnes/an de CO2 et des centaines de tonnes d’autres polluants, et qui consomme plus de 200 GWh/an d’énergie, sans compter toute l’énergie consommée à extraire et transporter les ressources fossiles nécessaires à la production de l’or en fibres, avec les pollutions assorties au transport routier ?

Harmonie ???

….Ach ! Money money… ?   Compris ! – Nous savons être polyglottes au besoin. –

Si l’harmonie se fait par l’arrosage de monnaie sur des crédules béats et des moins crédules ravis, le tout au nom du bien-être de l’humanité qui n’en demandait pas tant, nous ne pouvons nommer la chose, en langage prosaïque, que « clientélisme » ou « fabrique du consentement », et, pourquoi pas, « subornation de victime » ou « achat de silence ».

Knauf propose ça :

Et vous voyez émerger ça :

Sans compter ce qui ne peut figurer sur des photos : le bruit infernal, les odeurs nauséabondes, les poussières toxiques, gaz et microparticules insidieux. Tout un monde invisible et de ce fait d’autant plus dangereux pour la santé quand on rajoute aussi les nuisances lumineuses : enseignes commerciales surpuissantes, et éclairage extérieur des zones de travail.

Respect de l’environnement : nul.

Harmonie avec les citoyens: nul.

Bilan

Intégration paysagère

Nous avions publié le 22 mars 2019 un billet « Acheter sur plans » qui montrait que l’intégration paysagère telle qu’exigée dans le dossier de permis de construire déposé par Knauf Insulation était, à notre sens, soit tendancieuse soit incomplète, par omission ou orientation contestable.

L’administration s’est contentée de ce qui lui a été fourni… Peut-être les textes précisant ce que cette intégration paysagère doit montrer sont-ils imprécis et incomplets, peut-être n’ont-ils pas été pris en compte, nous l’ignorons.

Maintenant que la construction de l’usine touche à sa fin, nous vous proposons de prendre un peu de hauteur pour constater la véritable « intégration paysagère » dans le Thionvillois de Knauf Insulation à Illange.

Chacun appréciera…

Le plus grave reste évidemment ce que Knauf Insulation va déverser sur ses chanceux voisins : il y en aura pour tout le monde, dans l’air, sur la route, sur les sols et dans les eaux, en plus de l’A31 sans oublier les poussières et odeurs du port d’Illange…

Vive les vents, vive les vents, vive les vents divers !

Le jour où Knauf crachera

Et maintenant que faisons-nous en attendant l’ouverture de l’usine car il ne faut pas se leurrer, elle va bel et bien cracher. Je me pose la question : que ferai-je ce jour-là ? Serai-je averti ? J’en doute.

C’est la raison pour laquelle il faut rejoindre le collectif. Ensemble, nous sommes plus forts, nous pouvons partager des idées.

C’est le moment ou jamais de se grouper plus nombreux pour montrer notre détermination. Il nous faut montrer que nous existons, que nous ne nous laisserons pas faire. Allons-nous subir toutes ces cochonneries sans rien dire sous prétexte que Knauf crée des emplois (mais qu’il construit son usine principalement avec des travailleurs détachés) ?

Allons-nous faire comme tant d’autres riverains qui ont trop attendu, qui se réveillent quand il est trop tard, que les poussières s’infiltrent partout dans leur maison, dans leurs poumons ?

Knauf prétend que l’usine ne pollue pas, qu’il est « clean », d’où viennent les chiffres qu’il présente ? Knauf affirme qu’il respecte les normes : la belle affaire !

Ces normes sont-elles une garantie suffisante pour assurer notre droit à la santé ? Nous savons bien que les normes sont la plupart du temps adoptées par les « régulateurs » de l’Union européenne après consultation des pollueurs, lesquels recommandent des valeurs qu’ils savent pouvoir respecter et que les « régulateurs » entérinent.

Peut-on se fier aux « modèles » des spécialistes ? Comme nous ne sommes pas des spécialistes en la matière, on peut nous raconter n’importe quoi, et « ils » ne s’en privent pas.

On ne cesse de nous parler de pollution de l’air, on essaie de nous culpabiliser, nous les fumeurs, nous les automobilistes, nous les agriculteurs, nous les occupants de logements mal isolés, mais s’attaque-t-on aux vrais problèmes de santé publique aujourd’hui en France ?

Les premiers responsables sont les industriels, les grands groupes comme Total, Knauf et bien d’autres.

Le jour où Knauf crachera ses poisons sur le Thionvillois, vous vous souviendrez longtemps de ce que vous faisiez à ce moment-là et peut-être de ce que vous n’avez pas fait…

Rejoignez-nous !

« Recours gracieux » contre le permis modificatif accordé à Knauf par le maire d’Illange le 22 mars 2019

L’association Stop Knauf Illange et des riverains illangeois ont déposé ce jour 21 mai 2019 un recours gracieux auprès de la Mairie d’Illange contre le permis de construire modificatif accordé à Knauf le 22 mars 2019.

Après avoir obtenu et observé les plans accompagnant la demande du pétitionnaire, Knauf Insulation, nous avons constaté que :

  • sous couvert d’un déplacement du parking et de l’aire de stockage c’est l’ensemble des bâtiments de l’usine et notamment des émissaires de mise à l’atmosphère (cheminées) des polluants produits par l’activité de Knauf qui sont rapprochés d’Illange village
  • une comparaison du plan masse du permis initial avec celui du permis modificatif met en évidence que c’est l’ensemble de l’implantation de l’usine qui est modifié par un rapprochement de quelques dizaines de mètres par rapport à l’emplacement initialement annoncé (erreur ou pas, nous l’ignorons) vers l’agglomération d’Illange. En fait il s’agit plus, selon nous, d’une régularisation, passée sous silence, de la construction, d’ailleurs déjà entamée pendant l’enquête publique, que d’un repositionnement des stationnements et stockages. Nous ne demandons qu’à être détrompés, mais le serons-nous ?
  • l’ensemble de l’usine est ainsi construit plus à l’ouest de, c’est-à-dire en direction de l’agglomération d’Illange et en particulier du stade et de l’école primaire, à des distances maintenant substantiellement raccourcies (voir le schéma ci-dessous).
Continuer la lecture de « « Recours gracieux » contre le permis modificatif accordé à Knauf par le maire d’Illange le 22 mars 2019 »

« Faites » de l’environnement ?

Yutz, samedi 18 mai 2019

Photo Armand Flohr

L’air est vicié en Moselle. Ce n’est pas une raison pour accepter une usine comme celle de Knauf. Les élus ne réagissent pas, les citoyens non plus. Que faut-il faire pour que la population prenne conscience des risques encourus ? Nos enfants sous Ventoline, voilà leur futur. Franchement, ils méritent mieux que cela.

Il faut bien comprendre que si Knauf démarre, bientôt il s’étalera et se montrera de plus en plus gourmand. Ce petit coin de Moselle pourra être jumelé avec Feyzin, par exemple. L’air sera tout aussi irrespirable. L’association Stop Knauf vous met en garde pourtant depuis bientôt un an. Soyez vigilants. Si Knauf s’installe, c’est parce qu’il sait très bien qu’en Moselle, les gens sont obéissants. Ils ne disent rien, ils sont gentils les Mosellans. Ils ne bougent pas. « La Moselle a vocation industrielle » décrète le président du CD 57. Autant mettre cette usine dans ce coin-là. Et du moment qu’on pollue sciemment les habitants de Moselle Nord, autant mettre toutes les usines polluantes au même endroit. Voilà ce qui nous attend, si nous ne réagissons pas. La mégazone d’Illange pourra porter en effet, le joli nom de Knaufland.

Les responsables vont tout faire pour « réduire » les risques parce qu’ils ne conçoivent pas l’échec. Ils sont là pour faire de l’argent, la santé des habitants leur importe peu. Ils vont donc peut-être (?) essayer de se rapprocher de l’association Stop Knauf pour éviter le conflit et parvenir à leur fin. Ils pensent nous convaincre. Ils pensent que les plus réticents d’entre nous se laisseront fléchir et que Knauf pourra polluer davantage. Nous ne les laisserons pas faire.

Continuer la lecture de « « Faites » de l’environnement ? »