Dépôt d’un recours contre le Maire d’Illange pour excès de pouvoir

(Permis de construire modificatif 057 343 17F 002/M01 accordé à Knauf le 22 mars 2019)

Leur recours gracieux du 21 mai 2019 adressé au Maire d’Illange n’ayant pas reçu de réponse et se trouvant de facto rejeté, quatre foyers d’Illangeois, adhérents de Stop Knauf Illange et riverains de l’usine Knauf à Illange, ont introduit ce jour 19 septembre 2019 devant le Tribunal administratif de Strasbourg un recours pour excès de pouvoir contre le Maire de la commune qui a accordé le permis cité ci-dessus, Knauf Insulation étant citée comme partie.

En effet, la modification accordée comprend notamment, par rapport au permis de construire initial (que Knauf n’a, de fait, pas respecté depuis le début des travaux), le rapprochement de l’usine d’environ 50 mètres vers Illange et donc vers les habitations des requérants. La modification, qui sous cet aspect s’apparente fort à une régularisation, accroît encore les nuisances : fumées, bruits et odeurs générés par Knauf sur son site et subis par ces riverains.

De plus le permis de construire modificatif méconnaît certaines dispositions du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la commune d’Illange révisé en 2017.

Les requérants sont représentés par le cabinet d’avocats Olszak-Lévy à Metz.

Des citoyens vont mesurer eux-mêmes la qualité de l’air

Photo RL /Pierre HECKLER

Nous saluons l’action de l’association Ecomission et des élus qui agissent sur le sujet de la qualité de l’air. Une réunion d’information sera organisée le mardi 17 septembre à la salle communale de Reinange animée par un ingénieur opérant pour le Réseau Environnement Santé.

« Zones résidentielles qui poussent, activités humaines qui se développent… L’attractivité de la Moselle nord connaît ses revers : une qualité de l’air aléatoire. En marge des mesures faites par l’Atmo, des citoyens s’équipent de capteurs individuels connectés qui traquent les polluants de notre quotidien. »

Lire cet article du Républicain Lorrain : [lien externe 1] [Lien externe 2]

France Bleu : « Illange : les habitants sont inquiets, alors que l’usine Knauf est en période de rodage »

France Bleu Lorraine Nord diffuse ce matin un reportage à lire ici : [lien externe]

Vous trouverez les extraits sonores ci-dessous.

Guy Vignard, président de l’association « Stop Knauf Illange » dit avoir constaté des nuisances depuis que l’usine est en rodage :

Régis Paul, agriculteur bio à Distroff, s’inquiète des conséquences pour sa production et pour ses bêtes :

Reportage dans les rues d’Illange, où les habitants sont plutôt inquiets :

Se moquerait-on de nous ?

L’article ci-joint du Républicain Lorrain daté du mercredi 14-8-2019 appelle plusieurs remarques :

Il fait suite à l’envoi au RL Thionville de photos nocturnes prises par un de nos adhérents, les 8 et 9 août dernier, à titre d’information tout simplement, sans demande particulière de notre part. Or nous constatons que le RL ne reprend aucune de ces photos, peut-être pour des raisons techniques ou de qualité. Mais le RL aurait pu se rendre sur place afin de prendre des photos qu’il jugerait acceptables, aux mêmes horaires, une autre nuit.

Guy Vignard a eu un court entretien téléphonique avec le RL qui est résumé dans l’article.

Le RL cite « une cinquantaine d’adhérents », alors que jamais ce chiffre n’a été prononcé que ce soit lors de l’entretien ou même aux prémices de l’association quand nous n’étions que 50 début août 2018 environ ! Nous sommes actuellement plus de 400 adhérents et une demande de rectificatif a été adressée au RL.

La personne qui suit habituellement le dossier Knauf au RL est en congé, mais ne reviendra pas à l’agence de Thionville puisqu’elle a obtenu une promotion et est mutée à Metz. Nous avons donc demandé au RL Thionville un entretien face à face et non pas téléphonique pour nous assurer que la personne qui suivra ce dossier, – important pour la qualité de vie et la santé des riverains proches et moins proches de l’usine Knauf -, ait connaissance de l’historique de cette affaire et de la constante opposition d’une bonne partie de la population du Thionvillois. 

Lorsque le RL évoque un contrôle continu pendant un mois quatre fois par an, il dit bien que c’est en fait un contrôle discontinu (quatre mois sur douze), ce qui est une aberration pour une Installation Classée Protection de l’Environnement (ICPE) ! Voilà l’importance que Knauf et les autorités accordent à notre santé et à notre cadre de vie. Mesdames, Messieurs, nous ne devons aucun merci.

À la question posée dans le titre : « Se moquerait-on de nous ? », nous répondons évidemment : OUI !

Les scientifiques avertissent que les niveaux de dioxyde de carbone dans l’air intérieur peuvent être dangereux

Les chercheurs affirment que les niveaux de dioxyde de carbone à l’intérieur pourraient nuire à notre capacité cognitive et même constituer un danger plus grave pour la santé humaine.

[…] la hausse des niveaux de CO2 à l’extérieur se traduira par une augmentation des niveaux dans l’intérieur des habitats.

A lire sur vigieecolo.fr