Pourquoi la pollution de l’air fait bien plus que de nous tuer

Plusieurs études menées au cours de la décennie par Sefi Roth, chercheur à la London School of Economics, tendent à montrer que la pollution de l’air, en plus d’avoir des conséquences sur la santé corporelle des individus, occasionnerait également des troubles cognitifs ou favoriseraient l’apparition de maladies mentales. [altantico.fr]

Lire la suite : [article en PDF] [lien externe]

Rassemblement « Pour de vrais Arbres »

L’association yussoise Oinolebosos et SKI 57 organisent ce jeudi 18 avril 2019 de 18h à 19h un rassemblement avec chansons, textes, et affichettes à créer sur place ou avant.

Vous trouverez l’appel de nos amis de Oinolebosos ci-dessous vous indiquant le thème et les informations nécessaires.

Ce rassemblement est déclaré en Sous-Préfecture.

Continuer la lecture de « Rassemblement « Pour de vrais Arbres » »

Cela tient quelquefois à bien peu de chose

Plage de Papagayo Lanzarote îles Canaries (Espagne)
Luc Viatour / https://Lucnix.be

Vous connaissez peut-être l’île de Lanzarote appelée aussi île des Volcans qui fait partie des Canaries. Elle obtient en 1993 le titre de réserve de biosphère par l’Unesco, elle fait le choix d’un développement économique durable, son souci étant de sauvegarder l’environnement et ses ressources naturelles. Si vous allez sur cette île, vous n’aurez pas de pollution visuelle : aucun panneau publicitaire ne vient agresser votre vue. À l’hôtel, vous lirez sur le mur un avertissement : ne gaspillez pas l’eau, pareil au restaurant si vous optez pour le buffet froid : ne gaspillez pas les aliments, prenez seulement ce dont vous avez besoin… À qui doit-on cette île préservée ? À un artiste, homme de génie, Cesare Manrique qui n’hésite pas à s’insurger contre les promoteurs de l’époque. Nous sommes dans les années 80, époque où l’on bétonne à tout va. Grâce à sa ténacité, à son génie aussi, l’artiste parvient à ses fins : l’île est une merveille, un exemple pour toute la planète au point de vue écologique. On a beau faire preuve de témérité, d’audace, il faut avoir des appuis politiques. L’artiste peut réaliser son œuvre grâce à son ami d’enfance José Ramírez Cerdà devenu l’homme le plus important de l’île puisque Président du Cabildo Insular, c’est-à-dire le conseil insulaire.

Continuer la lecture de « Cela tient quelquefois à bien peu de chose »

La crise de l’enquête publique, révélateur d’une démocratie locale à l’agonie face à la toute-puissance des préfets

Un commissaire enquêteur isérois, Gabriel Ullmann, a osé rendre un avis défavorable sur un projet industriel local, problématique pour l’environnement. Le projet est cependant validé par le préfet. Le commissaire enquêteur est, lui, purement et simplement radié de la fonction. Entachés de conflits d’intérêts, ces faits révèlent aussi un mal plus profond : de lourdes menaces pèsent sur le devenir de l’enquête publique, critiquée pour ses lacunes mais affaiblie par des réformes récentes. Au delà, c’est le droit de l’environnement et la démocratie participative locale qui sont en péril.

Article sur « Basta » : [lien externe] [fichier PDF]

Fini le mythe du jardinier qui cultive ses bons gros légumes

Lavenir.net

Amis jardiniers,

Avez-vous pensé aux retombées knaufiennes dans vos jardins ? Pensez-vous qu’il faille encore manier la bêche et le râteau alors que les cheminées de l’usine vont nous arroser de formaldéhyde, de particules fines, de dioxyde d’azote, des substances extrêmement dangereuses pour la santé ? Knauf n’a que faire de la qualité des légumes et de la santé des jardiniers. Seuls lui importent son usine et les dividendes de ses actionnaires.

Continuer la lecture de « Fini le mythe du jardinier qui cultive ses bons gros légumes »

Acheter sur plans

Il faut se méfier quand on « achète » sur plans…

Ci-après un extrait « Intégration paysagère » issu de la demande de permis de construire de Knauf sur la « mégazone » d’Illange. Une sorte de maquette de logement témoin, si l’on veut.

Puis, ci-dessous, quatre photos aériennes prises mercredi 20 mars 2019.

Les opposants illangeois à Knauf sont déjà nombreux. Les autres Illangeois, qui, pour diverses raisons que nous respectons, ne se sont pas encore vraiment intéressés au sujet, et surtout à ses conséquences sur leur santé et celle de leurs proches, auront, c’est le cas de le dire, une vue plus précise et peut-être prendront-ils conscience de la réalité ; les résidents des autres communes proches également, nous l’espérons.

Le pays paillasson

Lettre reçue d’un couple d’adhérents d’Illange.

Bonjour à tous,

Abandonner toute exigence en matière environnementale, accepter ce qu’aucun de nos voisins ne veut, fait de nous un « pays paillasson » où des prédateurs viennent s’essuyer les pieds. Nous avons perdu tout honneur, toute dignité. Qu’aura-t-on promis aux décideurs de ce funeste projet pour accepter le diktat de l’argent contre l’avis des populations et au mépris de leur santé et ce en parfaite contradiction avec les engagements pris par le gouvernement sur l’abandon du charbon.

Sur un strict plan économique les quelques emplois annoncés nous coûtent vraiment très chers. Cette mégazone laissée à l’abandon pendant plus de 10 ans aurait pu rapporter près de 1 600 000 euros de récoltes céréalières, le terrain vendu à vil prix fait perdre à la collectivité plus d’un million d’euros, en plus de cela on leur fait cadeau d’une route à plus de 2 millions d’euros. Qui paiera la réfection des routes défoncées par les 36 660 camions annuels lourdement chargés de matériaux divers ? Encore des cadeaux, exonération et de taxe foncière pendant deux ans. On nous annonce à terme une rentrée fiscale de 1 500 000 euros soit 1,5 euro par Mosellan. Au prix moyen du traitement du cancer (50 000 euros) avec cet argent on ne pourra en traiter qu’une trentaine, soit 0,003 % de la population. Les douleurs et les souffrances resteront à notre charge. Bravo les élus, à part les voix aux élections ils ne doivent pas savoir compter !

Cette opération va vider nos poches et remplir nos poumons de matières toxiques, notamment de particules fines.

« Marchons, marchons
Qu’un air plus pur emplisse nos poumons !
»

Les paroles et les actes

Un texte du blog Oiselles Oiseaux et Non-Leaders Solidaires.

Les paroles : Notre président de la République Française dit vouloir fermer les 4 dernières centrales à charbon d’ici 2022…

Si nous ne croyons pas celle-là, il nous en racontera une autre ?

Les actes : On pourrait penser qu’avec les déclarations du Président, on arrêterait de mettre en route d’autres usines fonctionnant au charbon.

Ben non : À Illange en Moselle le préfet (représentant de l’état s’il en est) a donné, le 21 décembre 2018, l’autorisation d’exploiter à l’Usine Knauf (fabrique de laine de roche qui va utiliser du gaz et du charbon sous forme de coke). Usine refusée au Luxembourg pour cause de pollution.

Continuer la lecture de « Les paroles et les actes »