Commediante ! Tragediante !

Le 30 mai 2018, le Républicain lorrain nous annonce la venue de Knauf sur la mégazone d’Illange.

Le 19 juillet 2019 se crée l’association Stop Knauf Illange à Yutz.

Au fil de nos recherches, nous découvrons que le projet avait été annoncé à M. Schweitzer, de l’AICNI, dès 2016, association qui sert depuis de « caution écologique » à M. Weiten et à Knauf.

Puis nous apprenons que le permis de construire avait été déposé par Knauf dès le 31 mars 2017 et accordé le 27 juillet 2017. Il n’y eut point d’affichage légal sur le site, ou alors en catimini et à l’insu du public.

En juin 2018, MM. Weiten et Leverton annoncent conjointement et officiellement le lancement du projet et des procédures légales ICPE (Installation Classée Protection de l’Environnement) lors d’un raout du Conseil départemental.

Le 23 août 2018 débute l’enquête publique qui se prolonge jusqu’au 5 octobre, avec divers rebondissements et surprises dont une réunion publique houleuse à Illange le 11 septembre 2018 et le dessaisissement pour raisons de santé du commissaire-enquêteur, à sa demande, un jour avant la fin de l’enquête publique.

Les travaux avaient commencé avant la fin de cette enquête, assortis d’infractions à la loi sur les délais à respecter, pour les fondations par exemple. Malgré plus de 80% d’observations défavorables du public, le commissaire-enquêteur remet un rapport favorable, assorti de trois réserves toutefois.

Jouant les capitaines courageux, M. Leverton avait entre-temps assuré accepter de courir un « risque industriel » si le projet n’était finalement pas autorisé.

Continuer la lecture de « Commediante ! Tragediante ! »

« Dans le respect de l’environnement et en harmonie avec les citoyens »

(Fuse N°1 DE Knauf Illange)

Ça fume, ça FUSE, ça fiouze, ça flouze … Et ça filoute !

À quoi sert une prétendue « Menschlichkeit » qui ignore plus de 80% d’avis défavorables d’une enquête publique, qui rejette 80.000 tonnes/an de CO2 et des centaines de tonnes d’autres polluants, et qui consomme plus de 200 GWh/an d’énergie, sans compter toute l’énergie consommée à extraire et transporter les ressources fossiles nécessaires à la production de l’or en fibres, avec les pollutions assorties au transport routier ?

Harmonie ???

….Ach ! Money money… ?   Compris ! – Nous savons être polyglottes au besoin. –

Si l’harmonie se fait par l’arrosage de monnaie sur des crédules béats et des moins crédules ravis, le tout au nom du bien-être de l’humanité qui n’en demandait pas tant, nous ne pouvons nommer la chose, en langage prosaïque, que « clientélisme » ou « fabrique du consentement », et, pourquoi pas, « subornation de victime » ou « achat de silence ».

Knauf propose ça :

Et vous voyez émerger ça :

Sans compter ce qui ne peut figurer sur des photos : le bruit infernal, les odeurs nauséabondes, les poussières toxiques, gaz et microparticules insidieux. Tout un monde invisible et de ce fait d’autant plus dangereux pour la santé quand on rajoute aussi les nuisances lumineuses : enseignes commerciales surpuissantes, et éclairage extérieur des zones de travail.

Respect de l’environnement : nul.

Harmonie avec les citoyens: nul.

Bilan

Pinocchio dans la campagne

Si certains sont déjà entrés en période de campagne électorale, nous, Stop Knauf Illange, nous mettons en campagne de haute surveillance des émissions polluantes de Knauf. Nous n’oublierons pas en mars 2020 les élus qui nous ont mis dans cette situation qu’aucun adjectif ne pourrait qualifier désormais.

Notre but n’est pas d’apeurer la population, elle commence déjà à ressentir les effets de Knauf dans son quotidien, alors que l’usine n’en est qu’aux essais. Nous souhaitons simplement rappeler pourquoi le Luxembourg n’a pas voulu de cette usine. C’est expliqué ci-dessous : 

Chers habitants du Thionvillois, voilà ce qui nous attend concernant la qualité de l’air :

  • « Les émissions d’oxydes d’azote sont évaluées par Knauf à 80.000 kg par an. Ce chiffre correspond aux émissions d’environ 265.000 de voitures qui font 10.000 km.
  • S’y ajoutent d’autres substances polluantes, soit des gaz extrêmement irritants, comme les oxydes de soufre (SOx), avec un maximum annuel qui est évalué à 280.000 kg, et l’ammoniac, avec 180.000 kg par an. Ce qui représente une pollution journalière de quelque 750 kg d’oxydes de soufre et de 500 kg d’ammoniac. A ces gaz s’ajoutent des polluants solides sous forme de fibres de laine de roche, représentant une émission évaluée à 135.000 kg/an. »

Nous rappelons que sur notre site, vous trouvez également la délibération de Differdange contre l’installation de Knauf à Sanem. [fichier PDF]

Donc lorsque les élus vous présentent l’usine comme une chance pour la Moselle, ne les croyez pas. « Le mensonge n’est jamais innocent » dit Albert Camus dans Caligula.

Nous comptons sur vous pour relayer l’information.

Bouchons d’oreilles d’isolation phonique, va donc chez Knauffi !

L’enfant et l’usine, Florence GAUTIER, huile sur toile

Nous nous sommes intéressés jusqu’à présent à la pollution atmosphérique. Qu’en est-il de la pollution sonore ? Quel est l’impact du bruit sur notre santé ?

Le bruit est à l’origine de nombreuses pathologies : des troubles du sommeil, stress, fatigue, des maladies cardio-vasculaires, crises cardiaques, AVC, dysfonctionnement cognitif chez l’enfant, acouphènes… Combien d’autres réjouissances de ce type ?

Le bruit nuit à notre santé, deuxième pollution sonore après la pollution de l’air. Les nuisances sonores sont responsables de plus de 10 000 décès en Europe selon l’agence européenne de l’environnement.

Un niveau confortable pour nos oreilles se situe aux environs de 60 décibels. Qui va mesurer le bruit près du cubilot ? Messieurs Philippe Coune ou Mark Leverton vont vous dire que c’est une illusion, leur usine non seulement est propre mais elle est silencieuse. Philippe Coune avance l’argument : « l’usine délivrera moins de bruit que l’autoroute, située juste à côté ». De quoi se plaint-on alors ?  Demandons aux Illangeois d’enregistrer le doux bruit de la trémie le soir dans la nuit du Thionvillois. 

Pauvres Illangeois ! Vous vous demandez certainement à quel moment un bruit devient nuisance acoustique ? Si ce bruit porte atteinte à votre tranquillité en raison essentiellement de trois critères : l’intensité, la durée, la répétition. Les conditions sont réunies alors. Vous ne trouverez plus que votre voisin vous agace avec sa tondeuse, quand vous aurez supporté jour et nuit les belles cadences de Knauf. Mais lui, il paie, il a le droit !

L’école située à 300 m seulement, perturbée par  l’usine ? Pas de problème : les élèves et leurs enseignants bénéficieront sans doute d’un programme d’isolation financé par Knauf. C’est ce qu’on appelle créer le besoin.

Knauf va-t-il leur payer des bouchons d’oreille ?

Se moquerait-on de nous ?

L’article ci-joint du Républicain Lorrain daté du mercredi 14-8-2019 appelle plusieurs remarques :

Il fait suite à l’envoi au RL Thionville de photos nocturnes prises par un de nos adhérents, les 8 et 9 août dernier, à titre d’information tout simplement, sans demande particulière de notre part. Or nous constatons que le RL ne reprend aucune de ces photos, peut-être pour des raisons techniques ou de qualité. Mais le RL aurait pu se rendre sur place afin de prendre des photos qu’il jugerait acceptables, aux mêmes horaires, une autre nuit.

Guy Vignard a eu un court entretien téléphonique avec le RL qui est résumé dans l’article.

Le RL cite « une cinquantaine d’adhérents », alors que jamais ce chiffre n’a été prononcé que ce soit lors de l’entretien ou même aux prémices de l’association quand nous n’étions que 50 début août 2018 environ ! Nous sommes actuellement plus de 400 adhérents et une demande de rectificatif a été adressée au RL.

La personne qui suit habituellement le dossier Knauf au RL est en congé, mais ne reviendra pas à l’agence de Thionville puisqu’elle a obtenu une promotion et est mutée à Metz. Nous avons donc demandé au RL Thionville un entretien face à face et non pas téléphonique pour nous assurer que la personne qui suivra ce dossier, – important pour la qualité de vie et la santé des riverains proches et moins proches de l’usine Knauf -, ait connaissance de l’historique de cette affaire et de la constante opposition d’une bonne partie de la population du Thionvillois. 

Lorsque le RL évoque un contrôle continu pendant un mois quatre fois par an, il dit bien que c’est en fait un contrôle discontinu (quatre mois sur douze), ce qui est une aberration pour une Installation Classée Protection de l’Environnement (ICPE) ! Voilà l’importance que Knauf et les autorités accordent à notre santé et à notre cadre de vie. Mesdames, Messieurs, nous ne devons aucun merci.

À la question posée dans le titre : « Se moquerait-on de nous ? », nous répondons évidemment : OUI !

Les scientifiques avertissent que les niveaux de dioxyde de carbone dans l’air intérieur peuvent être dangereux

Les chercheurs affirment que les niveaux de dioxyde de carbone à l’intérieur pourraient nuire à notre capacité cognitive et même constituer un danger plus grave pour la santé humaine.

[…] la hausse des niveaux de CO2 à l’extérieur se traduira par une augmentation des niveaux dans l’intérieur des habitats.

A lire sur vigieecolo.fr

Intégration paysagère

Nous avions publié le 22 mars 2019 un billet « Acheter sur plans » qui montrait que l’intégration paysagère telle qu’exigée dans le dossier de permis de construire déposé par Knauf Insulation était, à notre sens, soit tendancieuse soit incomplète, par omission ou orientation contestable.

L’administration s’est contentée de ce qui lui a été fourni… Peut-être les textes précisant ce que cette intégration paysagère doit montrer sont-ils imprécis et incomplets, peut-être n’ont-ils pas été pris en compte, nous l’ignorons.

Maintenant que la construction de l’usine touche à sa fin, nous vous proposons de prendre un peu de hauteur pour constater la véritable « intégration paysagère » dans le Thionvillois de Knauf Insulation à Illange.

Chacun appréciera…

Le plus grave reste évidemment ce que Knauf Insulation va déverser sur ses chanceux voisins : il y en aura pour tout le monde, dans l’air, sur la route, sur les sols et dans les eaux, en plus de l’A31 sans oublier les poussières et odeurs du port d’Illange…

Vive les vents, vive les vents, vive les vents divers !

Action matinale du samedi 20 juillet 2019 à l’entrée de Knauf Illange

Photo RL /Philippe NEU

Illange | Mégazone La manif anti-Knauf n’a pas fait long feu

Une petite vingtaine de personnes se sont présentées ce samedi matin (20 juillet2019), sur les coups de 5h30, devant l’entrée du chantier de la future usine de fabrication de laine de roche Knauf Insulation, dont le chantier est en cours d’achèvement sur la mégazone d’Illange.

Se réclamant pour la plupart du groupe Extinction-Rebellion , mouvement qui prône la désobéissance civile non violente, les manifestants ont tenu à faire savoir, par l’image, leur opposition au projet de l’entreprise allemande qu’ils jugent polluant. Postés au niveau du rond-point, dans l’idée de bloquer les entrées des « prestataires tchèques, slovaques, allemands ou encore espagnols », dixit un participant, ils ont levé le camp vers 8 h, peu après l’arrivée des gendarmes.

« L’association Stop Knauf Insulation n’est pas à l’origine de cette action lancée pas des sympathisants à notre mouvement », a précisé son président Guy Vignard. « Si je n’ai pu participer personnellement, ayant été averti la veille de cette action, il y a eu toutefois quatre membres de l’association qui se sont joints à eux. » 

RL du 20-9-2019

Quelques notes sur l’association Extinction Rebellion

En 2018 s’est créée au Royaume-Uni l’association Extinction Rebellion (XR) qui se bat pour :

  1. La reconnaissance de la gravité et de l’urgence des crises écologiques actuelles et une communication honnête sur le sujet.
  2. La réduction immédiate des émissions de gaz à effet de serre pour atteindre la neutralité carbone en 2025, grâce à une réduction de la consommation et une descente énergétique planifiée.
  3. L’arrêt immédiat de la destruction des écosystèmes océaniques et terrestres, à l’origine d’une extinction massive du monde vivant.
  4. La création d’une assemblée citoyenne chargée de décider des mesures à mettre en place pour atteindre ces objectifs et garante d’une transition juste et équitable.

Cette association s’est étendue à plusieurs pays, dont la France depuis novembre 2018.

Notre avis sur la manifestation

Des contacts ont été établis par XR France avec des militants de Stop Knauf Illange et une action matinale spontanée a été organisée samedi 20 juillet au matin à l’entrée du site Knauf de la mégazone d’Illange.

Si, dans l’instant, l’action a fait long feu (ou pas, puisque le grand Littré et le petit Robert ne sont pas d’accord sur le sens de l’expression), Knauf lui nous prévoit un feu continu à l’ancienne. Le soutien de XR France, ajouté à celui des autres organisations qui nous ont efficacement accompagnés lors de l’Alter G7 Environnement à Metz en mai dernier, sera lui aussi continu et conforte encore un peu plus notre motivation contre « Knauf Désolation », pollueur patenté à ciel ouvert, et ses soutiens institutionnels qui méprisent l’intérêt général et la santé publique en particulier.

Pour plus d’informations :
https://extinctionrebellion.fr/