Appel à la solidarité pour un lanceur d’alerte

Nous relayons l’appel de l’association Oinoleboso.

Karim Ben Ali n’a pas fait que parler d’écologie il a posé des actes (en filmant le déversement d’un acide dangereux sur le crassier de Marspich en Moselle et en diffusant l’information).

Les conséquences sont lourdes pour lui et sa famille. […]

Pour se défendre au tribunal et retrouver un travail Karim doit faire face à des dépenses judiciaires. Il s’est assuré les services d’un bon avocat. […]

Il faut que nous réussissions à empêcher que la pollution continue à tuer chaque année des milliers de personnes. Karim a posé un acte dans ce sens. Il faut que d’autres puissent le faire aussi en étant assuré.e.s de la solidarité de tout le mouvement social.

Envoyez vos dons à l’ordre de «  Oiseaux et Non-Leaders Solidaires » à cette adresse : René Croci Oinoleboso, 19 rue du Vieux Bourg, 57970 Yutz.

Lettre à François de Rugy

Le Ministre visite une centrale à charbon.

Lettre d’adhérents de Stop Knauf Illange à François de Rugy, Ministre de la Transition écologique et solidaire – 7 décembre 2018

Monsieur le Ministre,

Vous n’êtes probablement pas sans savoir que l’entreprise allemande Knauf Insulation tente de s’implanter dans le nord mosellan sur le site d’Illange.

Cette entreprise de fabrication de laine de roche n’est plus tolérée dans son propre pays pour des raisons environnementales, elle a été refusée par nos voisins luxembourgeois pour les mêmes raisons. En Belgique et en Serbie les populations se battent pour s’en débarrasser.

Quelles obscures raisons font que certains élus locaux l’acceptent sur notre territoire contre l’avis des citoyens ?

C’est une usine du passé qui produit un matériau du passé. La laine de roche est considérée comme APD (Agent Potentiellement Dangereux) depuis le décret de 1972.

Continuer la lecture de « Lettre à François de Rugy »

Les pollueurs ne sont pas les payeurs !

En réalité, les pollueurs sont payés pour polluer !

Lu sur le blog « Sortons de l’âge des fossiles ! » :

« L’essentiel des 1400 sites industriels et entreprises les plus émettrices de gaz à effet de serre en France sont exonérés de la taxe carbone payée par les ménages, les artisans et les petites entreprises.
[Cela] représente environ 107 millions de tonnes de C02 relâchés dans l’atmosphère en 2017, en hausse de 5% par rapport à 2016 (données de l’Agence environnementale européenne). […]

Ces 1400 sites industriels les plus polluants du pays [sont] soumis au marché carbone européen et profitent d’un prix de la tonne carbone bien plus faible – dans les rares cas où ils doivent payer – et de facilités auxquelles les ménages, artisans et petites entreprises n’ont pas accès. […]

Résultat : alors que le principe « pollueur-payeur » s’applique aux ménages, artisans et petites entreprises, c’est le principe du « pollueur-payé » qui prédomine lorsqu’il s’agit des entreprises les plus polluantes. […]

Continuer la lecture de « Les pollueurs ne sont pas les payeurs ! »

Oui, notre lutte pour la santé est politique !

L‘édification de la structure du bâtiment Knauf est dérangeante et enrageante.
Normal.

Mais n’oublions pas que ce projet désastreux a été dès le départ entouré du secret car les décideurs savaient qu’ils rencontreraient une certaine opposition qui est devenue opposition certaine.
Le matraquage médiatique orchestré, assorti de la condescendance naturelle des « sachants» (eux) envers les « ignorants » (les autres), n’a pas empêché Stop Knauf Illange de rassembler près de 1.000 personnes à Thionville ce 24 novembre, de dépasser 300 adhérents et d’obtenir contre le projet près de 5.000 signatures, adhésions et pétition prenant au fur et à mesure de l’ampleur.

Il nous est préparé, nous en sommes quasiment sûrs maintenant, un Knaufland, sorte de Ludwigshafen (« Patrickshafen »?) à notre échelle de manants des terroirs laminés.

Monsieur Pierre Cuny, maire de Thionville, n’a-t-il pas déclaré le 21 juin 2018 lors d’une réunion de « Nord Moselle + » que Knauf avait posé des options pour des parcelles supplémentaires à celle déjà réservée ? Nous ne sommes pas convaincus que Knauf y pratiquera de l’élevage de chèvres pour engraisser du miscanthus lequel n’a d’ailleurs besoin de personne pour pousser tout seul et être utile.  (Voir miscanthus comme filtre CO2)

Suite du menu, plâtre, polystyrène, laine de verre ?

Il nous est régulièrement opposé, de manière éminemment stupide, le fait que nous ferions de la «politique»…
Ne tournons pas autour du poteau rose : quand les décideurs prennent une décision (ce qui n’est pas si fréquent en matière environnementale, finalement), ils commettent un acte politique. La réaction est ipso facto politique, même si elle n’est pas partisane. Donc,

Oui, notre action, en ce sens, est politique.

Nous sommes aussi accusés d’être contre le progrès, le sens de l’Histoire, etc. Vous savez, la vieille antienne du retour à la bougie et à l’âge des cavernes.
Or si le haut-fourneau, pardon, le cubilot à 1400 °C, représente une avancée, nocive mais avancée technique tout de même, par rapport à la bougie, la laine de roche est bien, elle, du temps des cavernes.

On sait faire beaucoup mieux comme matériau isolant et ce sans polluer le moins du monde et en absorbant le CO2, qui semble bien la seule « richesse » que l’on voie ruisseler à foison… pour nous réchauffer par temps déjà chaud.

Encore faudrait-il que ces technologies propres soient profitables aux parrains de la finance, de l’industrie et du commerce de haute volée.

Pour l’instant, la France offre 14 milliards pour isoler des logements dont près de cinq milliards pour les seuls bâtiments publics (qui en ont bien besoin, il est vrai). Cette « offre » est aussi un acte politique à l’intention des industriels, dont Knauf à Illange et bientôt Rockwool près de Soissons.

Qui veut gagner des milliards ?

Dernières nouvelles de demain

Quatre mois de gestation et le bébé se présente bien !

Tout d’abord, un grand merci aux forces de l’ombre ! Non pas les mauvaises forces qui caractérisent le président du Conseil Départemental (c’est lui-même qui l’affirmait il y a quelque temps lorsqu’il refusait d’appliquer la loi NOTRe et que le Préfet de Région a dû, par la loi, le rappeler à la loi), mais celles qui tranquillement s’agglomèrent pour le bien commun.

Ce même président a pu se rendre compte par lui-même hier, lorsqu’il est passé en voiture pas loin de nous, que les quelques agités qu’il fustigeait il y a peu (et fustigera encore, n’en doutons-pas) sont certes toujours « agités » (mais pas du bocal), et qu’ils sont beaucoup plus nombreux qu’il le pensait.

Car nous n’oublions pas que, si nous avons à lutter contre Knauf et ses déchets, c’est au président du Conseil Départemental que nous le devons, et à ses affidés (Les Vendus Réunis, Sàrl) : cadeau de décembre 2016, déballé le 30 mai 2018 seulement.

Un grand merci aux forces vives et aux forces maintenant moins vives mais toujours déterminées de celles et ceux qui, dans une discrète et redoutable efficacité, ont préparé et organisé la manifestation du 24 novembre 2018 à Thionville avec le résultat fort et émouvant que nous connaissons.

Ce fut beau, plein d’humour et de bonhommie, d’humeur (de la bonne !) de clins d’œil en tout genre, d’une saine et ferme affirmation de ce que nous voulons et du refus catégorique de la muselière toxique que « les gens de biens » (cf. Henri Guillemin, l’historien hétérodoxe) auraient voulu nous poser pour nous empêcher de dénoncer leurs turpitudes (magouilles, en langage familier) et nous empêcher de sauter par-dessus les grilles de leur mépris.

Les riens, les gens de rien, ont construit un début de tout, de tous et de toutes. Inspiration, imagination, décoration, détermination, revendications, motivation et persuasion ont affirmé notre volonté de continuer et d’amplifier notre saine lutte pour l’intérêt général contre les intérêts très particuliers du très petit nombre.

Ce n’est qu’un début.

« Nous partîmes vingt-cinq mais par un prompt renfort
Nous nous vîmes près de mille en arrivant dehors. »

(Pierrot, si tu nous r’gardes 🙂 )
Nous étions à nos marques et nous sommes partis !

Un grand merci aux forces de l’ordre qui ont assuré la sécurité de tous, à l’intérieur et à l’extérieur du périmètre de la manifestation.

« La période propice à l’action est sur le point de s’achever » : la concentration de CO2 bat des records

Cette dépêche AFP fait le tour du monde aujourd’hui : un nouvel appel à agir d’urgence est lancé cette fois par l’Organisation météorologique mondiale (OMM). 

« Les données scientifiques sont sans équivoque. Si l’on ne réduit pas rapidement les émissions de gaz à effet de serre, et notamment de CO2, les changements climatiques auront des conséquences irréversibles et toujours plus destructrices pour la vie sur Terre ».
– déclaration du secrétaire général de l’OMM –

Cette information fait également écho avec le projet Knauf à Illange, important émetteur de gaz carbonique et fortement énergivore.

La prise en compte du réchauffement climatique est indispensable à la considération de tout nouveau projet. De plus l’écoblanchiment utilisé par Knauf, repris par le commissaire enquêteur, n’est en aucun cas recevable : l’isolant raisonnable d’aujourd’hui n’est pas celui à bas coût que produit Knauf dans les conditions déjà citées.

Pour nous tous qui avons connaissance de ce projet aberrant, c’est également une « période propice à l’action » avec la manifestation organisée ce samedi à Thionville. Elle est ouverte à toutes et à tous, petits et grands. Départ à 14h du théâtre municipal.