Il n’y a pas de petite cause

J’étais le 28 avril à Illange, à la marche pour le climat et la santé. J’y ai cherché des connaissances, je veux dire : pas des gens que j’ai connus par l’association Stop Knauf Illange, mais des gens de mon coin, de Volmerange-les-Mines ou des environs, mais je n’ai trouvé que Stéph, avec son ami. J’y ai aussi cherché un vieux pote qui habite Illange ; en vain.

J’en connais pourtant pas mal qui sont éco-sensibles, voire éco-responsables, des qui ont tout lu sur les sujets de la nécessaire préservation de notre environnement, de la biodiversité, des ressources naturelles, des qui ont mis en pratique le zéro déchet et la frugalité énergétique, des qui se sont présentés à des élections sous l’étiquette écolo. Mais pas vus. Donc, un peu déçu.

Continuer la lecture de « Il n’y a pas de petite cause »

Marche pour le climat et la santé

Venez marcher pour le climat et planter un arbre dimanche 28 avril ; rendez-vous à 14h place du gymnase à Illange.

Rapportez :

  • des bottes s’il pleut,
  • votre bonne humeur et vos amis,
  • un arbrisseau (plus petit il est, plus il a de chance de reprendre car on abime moins les racines). Un arbre local récupéré quelque part où il aurait été tondu, par exemple. Pas besoin d’acheter un arbre qui aura fait des centaines de kilomètres pour arriver dans une jardinerie !
    Il sera aussi possible d’acheter un arbrisseau à prix libre sur place.

Animations prévues à la fin de la marche : buvette bio, aliments bio et locaux.

Les bénéfices seront reversés à l’association Stop Knauf et aideront à payer les frais d’avocats.

Merci de bien vouloir stationner dans le Parc d’activité Beau-Vallon (le parking du gymnase étant trop petit).

Une signalétique sera mise en place, en venant de Thionville-Yutz et de Bertrange. De là, vous pourrez rejoindre le gymnase d’où partira la manifestation (environ 1 km) en empruntant à pied la route de Metz entrant dans Illange.

Pourquoi la pollution de l’air fait bien plus que de nous tuer

Plusieurs études menées au cours de la décennie par Sefi Roth, chercheur à la London School of Economics, tendent à montrer que la pollution de l’air, en plus d’avoir des conséquences sur la santé corporelle des individus, occasionnerait également des troubles cognitifs ou favoriserait l’apparition de maladies mentales. [altantico.fr]

Lire la suite : [article en PDF] [lien externe]

Rassemblement « Pour de vrais Arbres »

L’association yussoise Oinolebosos et SKI 57 organisent ce jeudi 18 avril 2019 de 18h à 19h un rassemblement avec chansons, textes, et affichettes à créer sur place ou avant.

Vous trouverez l’appel de nos amis de Oinolebosos ci-dessous vous indiquant le thème et les informations nécessaires.

Ce rassemblement est déclaré en Sous-Préfecture.

Continuer la lecture de « Rassemblement « Pour de vrais Arbres » »

Cela tient quelquefois à bien peu de chose

Plage de Papagayo Lanzarote îles Canaries (Espagne)
Luc Viatour / https://Lucnix.be

Vous connaissez peut-être l’île de Lanzarote appelée aussi île des Volcans qui fait partie des Canaries. Elle obtient en 1993 le titre de réserve de biosphère par l’Unesco, elle fait le choix d’un développement économique durable, son souci étant de sauvegarder l’environnement et ses ressources naturelles. Si vous allez sur cette île, vous n’aurez pas de pollution visuelle : aucun panneau publicitaire ne vient agresser votre vue. À l’hôtel, vous lirez sur le mur un avertissement : ne gaspillez pas l’eau, pareil au restaurant si vous optez pour le buffet froid : ne gaspillez pas les aliments, prenez seulement ce dont vous avez besoin… À qui doit-on cette île préservée ? À un artiste, homme de génie, Cesare Manrique qui n’hésite pas à s’insurger contre les promoteurs de l’époque. Nous sommes dans les années 80, époque où l’on bétonne à tout va. Grâce à sa ténacité, à son génie aussi, l’artiste parvient à ses fins : l’île est une merveille, un exemple pour toute la planète au point de vue écologique. On a beau faire preuve de témérité, d’audace, il faut avoir des appuis politiques. L’artiste peut réaliser son œuvre grâce à son ami d’enfance José Ramírez Cerdà devenu l’homme le plus important de l’île puisque Président du Cabildo Insular, c’est-à-dire le conseil insulaire.

Continuer la lecture de « Cela tient quelquefois à bien peu de chose »

La crise de l’enquête publique, révélateur d’une démocratie locale à l’agonie face à la toute-puissance des préfets

Un commissaire enquêteur isérois, Gabriel Ullmann, a osé rendre un avis défavorable sur un projet industriel local, problématique pour l’environnement. Le projet est cependant validé par le préfet. Le commissaire enquêteur est, lui, purement et simplement radié de la fonction. Entachés de conflits d’intérêts, ces faits révèlent aussi un mal plus profond : de lourdes menaces pèsent sur le devenir de l’enquête publique, critiquée pour ses lacunes mais affaiblie par des réformes récentes. Au delà, c’est le droit de l’environnement et la démocratie participative locale qui sont en péril.

Article sur « Basta » : [lien externe] [fichier PDF]