Enquête publique Rockwool du 14-10-2020 au 12-11-2020 inclus !

Demain mercredi 14 octobre débute l’enquête publique sur l’implantation de Rockwool à Courmelles (banlieue de Soissons). Elle sera close le 12 novembre à 24h.

Nous qui sommes passés par cette phase il y a un peu plus de deux ans lors de l’implantation de Knauf à Illange nous nous devons de participer à cette enquête publique, même si nous avons constaté à nos dépens que les résultats de ces enquêtes publiques ne conduisent souvent pas à grand-chose de constructif et que la parole des citoyens s’étant exprimés est mise sous le boisseau, quand elle n’est pas dénigrée, par le Commissaire-enquêteur, puis par le Préfet. Mais les enquêtes publiques et les rapports des Commissaires-enquêteurs sont scrutés de près par les juridictions administratives en cas de recours judiciaire, et ce point est crucial !

Rappelons-nous aussi que Patrick Weiten, président du Conseil départemental de la Moselle, avait cru bon de tenter d’influer sur les résultats de cette enquête au fur et à mesure qu’il découvrait l’ampleur de l’opposition des citoyens du Thionvillois à « son projet d’avenir », y compris en sollicitant des « amis » résidant à l’autre bout de la France.

Voir ici : https://stopknauf.fr/weiten-a-la-recherche-dun-coup-de-main/,

Nous savons ce que Rockwool et Knauf apportent à la population : des nuisances olfactives, sanitaires, acoustiques, visuelles. Le fait que le projet Rockwool utilise l’électricité et non le coke comme source d’énergie ne change pas grand-chose à la donne. Il y a une source de nuisance en moins, mais c’est tout : le procédé de fabrication est similaire et les nuisances le seront donc également. Quant à la consommation d’énergie, elle est faramineuse là aussi !

Le CA de Stop Knauf Illange vous engage à participer massivement à cette enquête publique car nous sommes, vous êtes, par la force des choses et la volonté de nos politiciens, celles et ceux qui connaissons le mieux ce qui attend les Soissonnais si ce projet aboutit. Les maires n’auront pas le temps de lire l’épais dossier, incompréhensible au commun des mortels, ils suivront l’avis du « chef », comme d’habitude, lequel n’en sait pas plus que ses affidés, mais a décidé dans son coin que c’était un beau et bon projet. Beau ? Certainement pas. Bon ? Pour qui ?

Le marché des trocs vote favorable à Rockwool contre subventions de l’agglo va être ouvert et élargi, comme il l’a été, et le reste, en Moselle.

Pour participer à l’enquête publique, merci d’écrire à l’adresse courriel

ddt-participation-public-icpe@aisne.gouv.fr

en mettant en objet de votre message : « Enquête publique Rockwool ».

Le CA de SKI et le collectif Stop Rockwool vous en remercient par avance.

Les observations déjà déposées sont visibles sur cette page.

(NB : les observations qui ont été déposées avant le 14-10, car il y en a, ne pourront pas être prises en compte par le commissaire-enquêteur. Les contributeurs doivent les copier et les redéposer à partir de maintenant et en tout cas avant le 12-11-2020 à 17h00 et quelques secondes…)

Amazon Crésus et tous les autres

« Jusques à quand Catilina abuseras-tu de notre patience ? » Comme Cicéron dans ses Catilinaires, nous nous posons la question à propos du gouvernement qui laisse faire et autorise les entreprises comme Amazon à nous bouffer tout cru.

J’apprends ce matin qu’ « Amazon a enfin choisi la ville où il souhaite construire sa gigantesque plateforme ».

Imaginez ! Une plate-forme de 185 000 m² occupée par ce géant de la vente par correspondance.

Le patron d’Amazon n’est pas suffisamment riche ? Il faut continuer à noyer et détruire les petits commerces alentour. Jeff Bezos c’est Crésus : il travaille bien, comme son père il souhaite l’expansion du royaume et il y va, il y met du fric, du fric, du fric. Pas de problème, il en a plein ! Il décide de s’agrandir, il a le nez fin ce Crésus, il profite du confinement et voit sa fortune s’accroître de 22 milliards d’euros depuis le début de l’année.

Continuer la lecture de « Amazon Crésus et tous les autres »

À quand les réponses, Madame et Messieurs les élus ?

La canicule que nous avons subie en août et septembre a prouvé que les assertions de Knauf sur l’absence de nuisances olfactives sont fausses. Les habitants d’Illange, Bertrange, Yutz, jusque Stuckange et Kuntzig et quelquefois Thionville le constatent chaque jour, à horaire quasiment fixe : souvent à 18h30, 18h45, mais en plein milieu de journée également.

Notre page FB regorge de ces constats que Knauf et l’administration ignorent.

Pareil pour les rejets atmosphériques polluants et donc dangereux émis par l’usine : dioxydes de soufre, ammoniac, phénol, formaldéhyde, PM10 et PM 2.5 (particules en suspension).

Knauf a d’autre part menacé le SIRGEA de poursuites si celui-ci interdisait le déversement de ses eaux usées « domestiques » de la station de traitement de Guénange, malgré des mesures de sulfides dépassant le taux défini dans la Convention Spéciale de déversement signée avec l’Agglo de Thionville, le SIRGEA et le fermier Véolia.

Les quelques mesures réalisées jusqu’ici, avec beaucoup de retard d’ailleurs, ne sont pas encore significatives du niveau de pollution généré par Knauf. Mais le pire est à craindre.

Il est clair pour nous que Knauf ne maîtrise pas son procédé de fabrication. Rappelons qu’il s’agit de la première usine de laine de roche conçue par Knauf, les autres ayant été rachetées à d’autres fabricants en difficulté.

Knauf n’a à ce jour pas respecté son engagement de création de Comité de Suivi (promis au Commissaire-enquêteur en 2018 et à la préfecture fin 2019), lequel engagement (sous 6 mois) a été utilisé par l’ancien Préfet de Moselle M. Didier Martin à rejeter notre demande d’une Commission de Suivi de Site telle que prévue par la réglementation. Neuf mois après, rien.

Continuer la lecture de « À quand les réponses, Madame et Messieurs les élus ? »

STOP ROCK WOOL & STOP KNAUF ILLANGE (Coopérative AOC)

Enfin les voilà, nos amis du Soissonnais qui viennent exposer à notre association les griefs qu’ils ont contre le principal concurrent de Knauf, nous avons nommé le Danois Rockwool. Ils vendent tous les deux le même produit dépassé mais présenté comme innovant : la laine de roche, à la différence près que le premier à Illange fonctionne au charbon et le second à Soissons fonctionnera à l’électricité.

Le logo du nouveau collectif Stop Rock wool Soissons représente l’abbaye de style gothique St Jean des Vignes traversée par un ruban rouge qui n’est autre que la fumée qui se dégage des hautes cheminées de l’usine Rockwool. Les couleurs contrastées du badge ne sont pas choisies au hasard : le rouge symbolisant l’intrusion malfaisante de l’usine et avec elle les fumées s’immisçant dans les poumons, le noir figurant le passé, époque bénie du XIème siècle où la pollution industrielle n’existait pas.

Stop Knauf Illange a décidé d’aider dans la mesure de ses moyens et connaissances cette nouvelle association car nous savons combien les débuts peuvent être difficiles. Riches de notre expérience, nous tentons aujourd’hui d’expliquer à nos collègues les différentes démarches pour que le collectif fonctionne dans la durée. Loin de nous la pensée de donner des leçons, nous souhaiterions simplement que Stop Rock wool Soissons grandisse et parvienne à mobiliser le plus de monde possible.

Continuer la lecture de « STOP ROCK WOOL & STOP KNAUF ILLANGE (Coopérative AOC) »

Stop Rockwool à Soissons

Les anti-Rockwool créent une association

L’Axonais n°333 1er octobre 2020

Plus d’un an après l’annonce du projet d’implantation de l’usine de laine de roche par le groupe Rockwool sur la zone du Plateau à Poissy. L’enquête publique préalable à l’autorisation de construire et exploiter l’usine a lieu du 14 octobre au 12 novembre à Courmelles et Ploissy, les communes d’implantation. « Ce projet consiste en la fabrication de laine de roche à raison de 115 000 tonnes par an et de broyage de déchets de laine de roche et à la construction d’un site s’étendant sur 22 233 m² » est-il écrit sur l’avis d’enquête publique de la préfecture publié le 21 septembre.

Continuer la lecture de « Stop Rockwool à Soissons »

Merci d’une adhérente

J’aimerais dans ce texte saluer tous les bénévoles qui œuvrent pour la bonne marche de l’association. Trop souvent on les oublie, on a tellement l’habitude de les voir s’activer que c’est presque devenu une habitude. Eh bien non. Saluons par exemple tous ceux qui ne sont pas sur les vidéos, sur les photos, mais qui pourtant effectuent un travail en amont, qui donnent de leur temps si précieux sans rechigner. Qu’ils participent aux réunions, aux différentes manifestations, distribuent des tracts, débattent sur la stratégie à adopter, effectuent des recherches, prennent des mesures, organisent des entretiens, réservent des salles, confectionnent des repas, reçoivent, ou même qu’ils chantent, ils font en sorte que tout se passe pour le mieux. Notre petite association ne craint pas la crise car ses adhérents sont solidaires, voilà sa force. Même si des erreurs sont commises de temps en temps, même si nous ne sommes pas toujours d’accord, nous allons de l’avant. Nous savons que l’action collective est la seule qui puisse nous faire gagner le combat. Merci à tous ceux qui hier par exemple, sont restés dans le froid de longues heures pour que certains d’entre nous puissent expliquer à Monsieur Ruffin les raisons de notre colère.

Une adhérente parmi tant d’autres

L’association Stop Knauf Illange échange avec François Ruffin

Quelques-uns de nos militants ont rencontré hier soir le député François Ruffin et ont pu lui exposer les objectifs de notre collectif. C’est avec une oreille attentive qu’il les a écoutés présenter notre association.

Ils ont insisté sur le déni de démocratie flagrant pour imposer un projet inutile que constitue l’usine Knauf. Ils ont évoqué la pollution au charbon et aux produits chimiques par cette multinationale sous couvert de transition écologique. Ils ont dit aussi la détresse des citoyens face à ce monstre qui empoisonne nos vies. Ils ont mis à profit le peu de temps qui leur était imparti pour dénoncer les injustices que nous subissons depuis deux ans.

François Ruffin a pu constater la détermination des militants qui se sont organisés pour compenser les faiblesses de l’état.

Extension de Knauf à Surdulica ?

Volim Surdulicu, le 8-9-2020

Plus nous luttons pour prouver la nocivité de Knauf sur notre santé, plus Knauf reçoit de soutien de la part des autorités, évitant ainsi que sa responsabilité soit reconnue et les dommages créés sur l’environnement et la santé soient sanctionnés! Nous apprenons ainsi que des parcelles voisines de l’usine de Belo Polje vont prochainement s’ajouter à l’emprise existante de l’usine.

Pourquoi les milliers de signatures recueillies dans les pétitions contre les nuisances causées par cette usine restent-elles sans aucun effet, pourquoi autoriser l’extension de cette installation alors que nous avons démontré ses conséquences néfastes sur la santé de la population et sur le monde du vivant? Cela signifierait-il que Surdulica va devenir une nouvelle Bor, ville réputée pour être la plus polluée de Serbie à cause des industries qui y sont implantées ?

Ce serait dénier toute légitimité à notre combat pour un environnement sain auquel nous avons droit comme tout un chacun dans ce pays et ailleurs.