Knauf : pollueur des cours de récré

« Ribambelles« , « les chaperons rouges« , « les petits de l’Olympe« , « les Petits Phénomènes » qu’ils sont jolis les noms de ces lieux d’accueil pour nos bambins !

« Prévert« , « Moulin« , « Pasteur« , « Saint-Exupéry« , « Schuman« , « Mermoz » : des noms chargés d’histoire sur la façade de ces écoles.

Le point commun de tous ces lieux, c’est qu’ils sont à moins de 3000m du projet de l’usine Knauf. L’école primaire d’Illange est à 350m. Le stade est à 100m. Le parcours de santé de Yutz où les écoliers vont faire du sport se trouve sous les retombées maximales…

Les membres de notre association en sont convaincus : la construction d’une usine qui va dégager annuellement plus de 850 tonnes de produits toxiques dans l’atmosphère pour la fabrication d’un produit qui est une véritable aberration écologique est inenvisageable. D’autant plus inenvisageable qu’on voudrait la construire à 350m d’une école.

Mais les élus promoteurs-du-développement-économique-à-n’importe-quel-prix vous le disent : « L’ARS et l’Autorité environnementale ont donné un avis positif ! »

C’est toujours pratique d’avoir une Autorité sur qui s’appuyer. Ça permet de diluer la responsabilité

Continuer la lecture de « Knauf : pollueur des cours de récré »

La laine de roche idéale contre le feu ?

En cas d’incendie, ce n’est jamais le feu qui tue mais ses conséquences ou les manifestations qui lui sont liées : par ordre statistique, la panique d’abord, puis l’asphyxie par les émissions de fumées, et l’effondrement enfin.

La tenue au feu et la conservation des qualités mécaniques des parois comprenant des isolants inflammables tiennent avant tout au comportement des parements et des éléments de structure. Ce n’est qu’en troisième lieu que les caractéristiques des isolants influent, et cela, plus par leurs propriétés thermi­ques propres que par leur inflammabilité théorique.

Des tests de tenue au feu de deux toitures de même résistance thermique selon isolant employé ont été réalisés par l’IBMB (Institut für Baustoffe, Massivbau und Brandschutz) en Allemagne.

Continuer la lecture de « La laine de roche idéale contre le feu ? »

Debout, les enfumés !

Illustration : Le cri d’Edvard Munch

Extrait du journal Mediapart : «  Le Rapport Spécial 1,5 du GIEC a été adopté lundi matin par 195 pays. Ce rapport explique qu’il reste une chance minime de maintenir le réchauffement sous les 1,5° si des décisions d’ampleur sont prises dans les toutes prochaines années. Mais l’alignement des planètes politiques rend un tel sursaut hautement improbable. »

Voilà, tout est résumé là ! En lisant le rapport du GIEC et en constatant de quelle façon laxiste il est pris en compte par les états, on comprend que les scientifiques du monde entier, de plus en plus unanimes (Claude Allègre a avalé son chapeau !), s’esbignent en vain à tirer la sonnette d’alarme dans un désert politique où les responsables ne font que semblant de croire à la catastrophe qui nous est promise par le réchauffement climatique.

Alors, à moins d’un miracle…

Mais dans le même temps, nous apprenons la victoire des manifestants anti-charbon en Allemagne : dans la forêt de Hambach, la mine ne s’étendra pas ! Hourra ! Voilà une action qui marque la puissance que peuvent développer les simples citoyens lorsqu’ils s’unissent, un signe qui ne trompe pas, qui est de l’ordre de l’insurrection : l’étendard des défenseurs de la planète et de l’humanité a été hissé très, très haut, et la logique de la croissance et des emplois au prix de la santé et de la destruction de notre propre écosystème a été battue en brèche.

Le combat de Stop Knauf Illange et de tous ses sympathisants est exactement de cette dimension : universel. Outre la défense des riverains contre une industrie polluante, il vise lui aussi à briser le cercle vicieux qui nous enferme dans cette dépendance létale à l’égard du système libéral de production (du moment que ça rapporte, tant pis pour les dommages collatéraux).

Et pour quel enjeu ?

Eh bien, précisément pour pallier les défaillances, les atermoiements, la passivité, la pusillanimité des états et des collectivités à l’égard de ce problème majeur et inédit que l’humanité doit affronter et résoudre dans les plus brefs délais. On évitera ainsi que la planète finisse en enfer et dans le chaos à 2, 3 ou 4 degrés supplémentaires ; et là, chaque action compte.

Haut les cœurs, les amis ! Nous sommes disséminés de par le monde mais nous agissons tous ensemble ; chaque foyer de lutte s’ajoutant aux autres nous libère et nous donne espoir : les industriels, les financiers, les politiques, tous devront plier devant l’urgence sanitaire et environnementale… maintenant.

Oui, le moment est venu, le moment est crucial. Notre victoire à Illange est nécessaire car elle marquera le début du changement de cap.

Alors, qu’en son âme et conscience, chacun prenne ses responsabilités !

Rappelons-nous : l’humanité ne peut vivre que dans un seul écosystème et c’est celui-là qu’elle détruit si nous laissons faire.

Informations complémentaires : ReporterreFuturaPlanète

Le contrat familial des 22

La Commission européenne inflige à quatre sociétés productrices de plaques de plâtre une amende d’un total de 478 millions d’euros :

  • BPB : 138,6 millions d’euros
  • Knauf : 85,8 millions d’euros (presque le prix d’une usine neuve)
  • Lafarge : 249,6 millions d’euros
  • Gyproc : 4,32 millions d’euros

La lecture attentive de l’arrêt en appel de la Cour de Justice européenne du 1er juillet 2010 (aff. C-407/08 P) nous apprend quelques points intéressants.

Knauf est au regard du juge européen « une entité économique intégralement possédée par 22 membres de la famille Knauf ». Les montages juridiques et financiers des nombreuses activités de Knauf, au travers de ses filiales de par le monde, n’empêchent pas le juge de considérer qu’il existe entre ces 22 personnes physiques « un contrat familial » dont l’objet est «d’assurer une direction et une gestion uniques des entreprises Knauf ».

Continuer la lecture de « Le contrat familial des 22 »

Marne-la-Vallée ? Non, Illange-le-Plateau !

Le département abandonne-t-il le projet d’une usine de laine Knauf proposé par Knauf Insulation sur la mégazone d’Illange ?

Oui et non…

Des sources et indices concordants laissent à penser que ce n’est pas une, mais deux, trois (ou plus) unités de production Knauf qui pourraient être groupées sur le site.

L’usine de laine de roche, projet aujourd’hui fermement contesté par une bonne partie de la population du Thionvillois, ne resterait pas très longtemps isolée sur les 16 ha sur le site d’une superficie totale d’une centaine d’hectares. Une deuxième ligne de production est d’ores et déjà envisagée, comme elle l’était au Luxembourg, si l’implantation parvient à se faire au forceps.

Continuer la lecture de « Marne-la-Vallée ? Non, Illange-le-Plateau ! »

Débat autour d’un billet d’humeur

Gabrielle – Bon, René, écoute, voilà ce que je voudrais dire aux gens : « Qu’attendez-vous pour nous rejoindre ? Que faites-vous de vos soirées ? Le match de foot, le film à la télé, l’ordinateur, sont-ils devenus plus importants pour que vous ne sortiez plus le bout du nez après 20h ? Stop Knauf Illange se bat pour vous, pour vos enfants. C’est maintenant qu’il faut réagir, qu’il faut montrer votre mécontentement. Les militants qui veulent se faire entendre, ont eux-aussi des enfants à faire dîner, des copies à corriger, des lessives à faire tourner, la salle de sport à fréquenter. Et pourtant ils répondent présents pour faire la haie d’honneur aux différents élus des conseils municipaux… »

René – Hé ! Gabrielle, je comprends ton impatience. Nous voudrions tous soulever les foules et renverser les montagnes, mais… est-ce que nous y parviendrons en culpabilisant les gens ? Je crois que c’est à chacune et chacun de déterminer là où elle et il mettent leur temps. Il y a d’autres causes. Nous mêmes ne sommes ni des Zorro, ni des superwomen…

Richard – D’accord, René, mais nous sommes tout de même un peu des lanceurs d’alerte. Cela fait un petit moment maintenant que nous appelons, que nous encourageons, à nous rejoindre. Ce n’est pas une corvée.

Continuer la lecture de « Débat autour d’un billet d’humeur »

L’opinion pressentie pour avoir le dernier mot

illustration de Y. Robert

Derniers jours de l’enquête publique. Knauf contre-attaque !

Avec des menaces, s’il vous plaît, de traîner les opposants en justice. Car la justice effraie… et ils se disent que ça peut marcher quand on est un ogre puissant et qu’on a devant soi des Petits Poucets avec de maigres moyens financiers.

Mais une double page dans le Républicain Lorrain, tout de même, c’est évidemment pour toucher l’opinion. Cela signifie donc que l’opinion pèse, qu’elle est pressentie pour avoir le dernier mot.  

Comment convaincre, pour avoir l’opinion dans son camp ? Paraître raisonnable, honnête et poli, accuser son adversaire de fanatisme, de diffamation et d’irrespect. Mais rester flou tout en jouant sur les mots. C’est ce que fait M. Leverton. C’est un malin.

Comme c’est désormais l’habitude dans tous les domaines (c’est une technique de communication), dès qu’ils (chacun y mettra qui il veut) ont affaire à l’opinion, ils déplacent le débat, le font porter sur la forme afin que surtout on ne parle pas du fond.  

Or, il n’est qu’un sujet, qu’une question qui se pose à l’attention de chaque citoyen : dois-je désirer, dois-je accepter, dois-je refuser l’implantation d’une usine qui rejettera dans l’atmosphère des quantités importantes de produits toxiques pour la santé ?  

Encore faudrait-il qu’il soit informé. L’association Stop Knauf Illange est là pour ça.

La population contre Knauf en Serbie

La société Knauf (sarroise à l’origine puisque créée à Perl en 1932) grandit principalement par croissance externe à partir de 1949 et se trouve être maintenant une entreprise multinationale mais toujours familiale qui ne recourt pas au secteur bancaire pour ses opérations d’acquisition.

En mai 2005, Knauf rachète l’usine de laine de roche Vunizol, à Surduluca, au sud de la Serbie (entre Macédoine et Bulgarie). Cette usine avait été créée en 1974.

En septembre 2007, Knauf investit 17 millions d’euros pour la modernisation (la quasi-reconstruction de l’usine, disent-ils) pour passer de 22.000 tonnes produites annuellement à 44.000 tonnes.

Centre de production florissant (en rentabilité) Knauf Surdulica est défrisant ou décoiffant pour l’environnement et la santé de la population.

Tweet mentionnant une manipulation des informations sur la pollution
Continuer la lecture de « La population contre Knauf en Serbie »

L’écoblanchiment selon Knauf

Lors de la réunion publique du 11 septembre, Sian Hugues, la responsable communication de Knauf a présenté la laine de roche comme étant un « produit écologique » (voir vidéo ci-dessous). Sa justification était que l’utilisation de ce produit, un isolant thermique, permettait de réduire la consommation énergétique d’un bâtiment. Moins d’énergie consommée, c’est bon pour la Planète et donc c’est écologique !

La laine de roche est un produit écologique ! (Ecoblanchiment)

La laine de roche serait donc un produit écologique ? C’est ce qu’on nomme de l’écoblanchiment (ou Greenwashing en anglais).

Wikipédia en donne cette définition :  L’écoblanchiment est l’acte de transmettre au public des informations qui sont – dans le fond et dans leur forme – une présentation déformée des faits et de la vérité, dans le but d’apparaître socialement et/ou environnementalement responsable aux yeux d’un public ciblé. C’est un système de communication vaste et complexe destiné à faire passer une « mauvaise » donnée ou information pour une « bonne ». 

Continuer la lecture de « L’écoblanchiment selon Knauf »

« Avis favorable » de l’Agence régionale de Santé (ARS)

Les élus locaux, Messieurs Cuny (Thionville) et Weiten (Conseil départemental Moselle) en tête, invoquent à longueur de discours et de colonnes de presse « l’avis favorable » de l’ARS au projet d’implantation de Knauf sur la mégazone d’Illange.

Ce langage est, à nos yeux et à nos oreilles trompeur sans être tout à fait faux, cependant ; il s’agit d’un abus de langage dont les politiciens de par ce monde sont coutumiers, en France comme ailleurs. Nous devons reconnaître que la langue utilisée par nos administrations leur facilite la tâche.

L’avis ainsi brandi comme un sésame date du 25 avril … 2017 (pour mémoire, le permis de construire a été accordé par la Mairie d’Illange le 28 juillet de la même année).

Cet avis est visible ici. [fichier PDF]

Continuer la lecture de « « Avis favorable » de l’Agence régionale de Santé (ARS) »